Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

DU BOUT DES LÈVRES...

« Il ne suffit pas d’avoir du talent, il faut encore se le faire pardonner. » et comme ils sont deux  :

« Un livre n’est jamais un chef-d’œuvre, il le devient. »

Edmond  et Jules de GONCOURT

Moi je dirais qu’il est beaucoup plus difficile de se faire pardonner son talent que d’écrire un livre.

C’est le miracle qu’a accompli Frédéric Begbeider  avec son ROMAN FRANÇAIS.  Il aurait tout aussi bien pu se faire écharper.  Mystère…

A bientôt, chers amis de la plume  … et du show-business !

Miss Comédie

 

*   Vous n’avez pas réagi à la petite erreur que je vous signalais lundi, c’est que vous n’êtes pas de vrais cinéphiles.  Je vais  donc vous la révéler.

La musique d’Ennio Morricone que vous avez pu écouter en lisant le blog était celle de « POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS »  et non celle de « POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS » dont je vous donnai le compte-rendu.

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article