Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« L’imagination est plus importante que le savoir » Albert Einstein

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 24

La salle d’attente.  Maxime est assis avec  Thomas. 
Ils sont plongés dans des magazines. 
Thomas éternue plusieurs fois de suite et se mouche.

RHUME DES FOINS OU… ?

LUI, levant le nez de son journal
On aurait pu y penser plus tôt.
THOMAS
A quoi ?
LUI
A l’allergie. Un rhume, ça ne dure pas trois mois.
THOMAS (replongé dans son journal)
Ouais.
LUI
On est le 5 septembre, Thomas,  et tu traînes ça depuis début juillet. Tu étais encore à Paris.  Donc, l’allergie est ici.  Soit chez nous, soit au lycée.
THOMAS
Ouais.
LUI
En juillet les arbres sont en feuilles, il n’y a pas de pollen dans l’air...
Tu ne te souviens pas d’avoir respiré, ou mangé, ou approché quelque chose qui...  le docteur va te le demander.
THOMAS
Non.
LUI
L’allergie, ça peut être invisible, impalpable, imprévisible... Ca peut entrer par la fenêtre, la nuit, pendant que tu dors... Ca peut être aussi provoqué par un dégoût, une répulsion à un environnement, à un aliment... à une vision... à un devoir... à...
THOMAS
A une personne.
LUI, marquant un temps
A une personne, oui...

On les sent tendus, ils évitent de se regarder.

THOMAS d’une voix douce
Ca met longtemps à se déclencher ?  Un mois ?  Deux mois ?
LUI
Je ne sais pas.  Tu penses à quoi ?

THOMAS, brutalement
On pourrait pas parler d’autre chose ?  Dans un moment on saura tout. On aura l’explication.
LUI
Peutêtre qu’on pourrait la trouver tout seuls...
THOMAS
Et le remède ?  Y a qu’un toubib qui puisse trouver le remède.
LUI                                
Oh, c’est simple.  Le remède, c’est de supprimer la cause de l’allergie.
THOMAS
Ouais.  Quand on peut.
LUI, la voix sourde
On peut toujours.

(A suivre)





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article