Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 09:05

LE BAR.   YANN, CHRIS, le BARMAN, les
musiciens.

Le renoncement de CHRIS.

YANN
Je ne suis pas Kubrick !

CHRIS
Qu’importe !  Votre ego à tous est incommensurable.  Il lui disait : “Cette scène-là, tu peux la refaire ?”  Et Raphaël refaisait. Il faut savoir que plus tu réécris une scène , plus tu montres que tu es prêt à te vendre. C’est ça, descendre bas.   Abandonner tout respect de son propre talent.  Et le plus beau, c’est qu’à la fin, pris à son propre jeu, on en arrive à s’oublier soi-même pour ne plus vouloir que le bien du FILM.  La plus belle parole de RaphaËL, vers la fin, alors que son scénar n’était plus qu’un album de coloriages dans lequel Kubrick mettait ses couleurs, fut : “Tout ce que je veux c’est que tu fasses un grand film”.  Admirable !!!
YANN
Tu as pris de la drogue, quelque chose ?

CHRIS
Non, non. Ca va très bien.
(Il se passe la main dans les cheveux, comme s’il cherchait à se ressaisir.)

YANN
Je cherche à comprendre.  Tu as viré net. D’accord, tu n’étais pas un parangon d’optimisme, mais là...

CHRIS
Je suis simplement découragé.
(Il pousse le manuscrit vers YANN dans un geste désabusé)
Je sens qu’on n’y arrivera jamais.

YANN
Moi qui venais de te féliciter pour ton travail...

CHRIS
Trop aimable. Je rougis.

YANN
Je suis triste parce que je vois que tu m’abandonnes ton script sans un regard, comme un serveur vous apporte un hamburger... 
(Après un silence :)
J’avais très envie de travailler avec toi.

CHRIS
Je ne suis pas l’homme de la situation. Heureusement, nous nous en apercevons à temps. Prends le script, fais-en ce que bon te semble. Moi, je disparais.

YANN
Comment, tu disparais ?

CHRIS
Oui, je pars avec ma femme et ma gamine dans un bled de Normandie. Je vais enfin pouvoir écrire mon bouquin. Je vais redevenir écrivain.  Je suis écrivain, tu sais

(A suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche