Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:20
…. À Micheline ROZAN qui se retire sur la pointe des pieds, au terme d’une vie professionnelle vouée au théâtre.
L’année 2009 sera la dernière qu’elle passera à la tête de son théâtre, les BOUFFES DU NORD, aux côtés de son ami de toujours, Peter Brook.
Je reparlerai de Micheline Rozan.  Je dois en reparler.  C’est auprès d’ elle que j’ai vécu les plus belles années d’une vie : celles des découvertes.  C’est auprès d’elle que j’ai découvert le Théâtre.
Quel exemple !  Combien de talents couronnés lui doivent leur célébrité !  Mais il ne faut pas lui dire adieu.  Elle a plus d’un tour dans son sac, Micheline.  Après les BOUFFES, quelle surprise nous réserve-t-elle encore ?
Mais peut-être aspire-t-elle simplement au repos, à la méditation et à la solitude ?  Elle l’a bien mérité.
Demain je vous en dirai plus sur mes souvenirs avec Micheline ROZAN.



Partager cet article

Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:13
Quand on est en coulisse, attendant d’entrer en scène, on est secoué de tremblements, on a mal au ventre et on se dit « mais qu’est-ce que je fous là ? »
On se promet d’arrêter dès la fin de ce contrat en cours  et de mener une vie tranquille.
Naturellement, à la minute où l’on met le pied sur le plateau, ce foutu trac vous quitte et vous êtes sur un nuage.
Et puis un jour vous menez une vie tranquille et là, tandis que vous vous balancez dans un hamac, vous viennent
 les flashes  des moments de bonheur sur une scène et vous vous dites « tout plutôt que cette monotonie, tout plutôt que rester là sans texte à apprendre, sans répétitions émulsifiantes, sans saluts, sans bravos ! »
Lisez la réplique d’aujourd’hui, elle résume tout.

Partager cet article

Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 09:09
« Quand je vis, je ne me sens pas vivre. Mais quand je joue, c’est là que je me sens exister. »
(Antonin  ARTAUD  (Le Théâtre et son double)

Voilà ce que nous pensons tous.  Maintenant, est-ce qu'Antonin Artaud était bon comédien ?
Mystère. Je vous dis à demain, si vous le voulez bien.
Miss Comédie


Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:16
Bonjour, oh il est très tôt !  Je suis à peine réveillée mais j'ai une journée chargée.
Aujourd'hui attention, pour ROSE et NAT c'est sur la mauvaise pente... NAT est jaloux, ça se conçoit.
Mais il joue avec le feu.  Il devrait savoir que ROSE n'est pas quelqu'un à qui on demande de faire
des choix...  Vous voyez qui, dans le rôle de NAT ?  Johnny Depp évidemment, puisque ROSE, c'est
Vanessa.  C'est ça l'intérêt d'une pièce en ligne : vous pouvez faire le casting de vos rêves, personne
n'y trouvera à redire.

Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:09


Quand l'amour mène au chantage...

NAT
Il m'est venu l'envie de répéter.

ROSE
Toi et moi ?

NAT
Toi et moi.

ROSE
Sans les musiciens ?

NAT
Ca ne concerne que nous deux.

ROSE
C'est quelque chose que nous n'arrivons pas bien à exprimer ?

NAT
En quelque sorte.

ROSE
C'est un passage où nous trébuchons ?

NAT
Un passage casse-gueule.

ROSE
Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

NAT
C'est un passage délicat dans une chanson qui nous ressemble...

ROSE
Tu sais, les répétitions ça casse l'instinct. Ecoute-la, elle. Tu crois qu'elle répète ? Elle chante. (fredonnant)  Dont explain... Ca vient tout seul.

Il y a un silence.

NAT, au barman
Mets-moi du whisky dans mon Perrier.

LE BARMAN
Les consommations en dehors des heures de travail sont payantes.

NAT, le regarde de haut
C'est ça.

Le barman s'exécute et NAT boit une gorgée de whisky-Perrier. Un silence.

NAT, agité de tics
J'ai repensé à l'autre jour.    Ta... déclaration.

ROSE
Oui ?

NAT
Il faut que je sois sûr que tu dis la vérité.

ROSE
Tu veux une preuve ?

NAT
Oui.  Parce que don't explain, c'est très joli, mais ça suppose qu'il y en a un qui cache quelque chose à l'autre.

ROSE
Dans la chanson, oui.

NAT, le regard fixe
Et nous, on fait quoi ?  On est en plein dedans. On est dans la chanson. (Mimant ) "Vous faites quoi dans la vie ?" "On est dans la chanson". Vrai ou  faux ?

ROSE
Vrai.

NAT
Bon. Alors ? 

ROSE se lève et va vers lui.

ROSE
Demande-moi ce que tu veux.

NAT, finit son verre d'un trait et le repose sur le bar.
Voilà.  D'après mes informateurs, il est question d'un acteur pourri pour le rôle du pianiste, MON ROLE.  Et pour le personnage de la chanteuse, il est question de toi.

ROSE
De moi ?

NAT
Et oui.  Alors voilà :  tu refuses.

(A suivre)

Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:06
…  à ce merveilleux Olivier  BELAMY qui rassemble  de plus en plus d’artistes passionnants à partager leur amour de la musique,  leurs souvenirs, leurs émotions secrètes, avec chaque fois un langage qui leur est propre.
Oui je sais, j’ai déjà dis bravo à Olivier BELAMY, pour certains de ses invités qui m’avaient émerveillée, mais là c’est lui, lui tout seul, qui mérite mon bravo.
Sa façon de questionner ses invités comme s’ils étaient seuls dans un bar devant leur coupe de champagne et la nuit devant eux , sa façon de rire, son élocution charmeuse, ses petits « hmm » quand il s’émeut, et comprend, et enfin l’ensemble de son comportement vis-à-vis de ses illustres visiteurs… Je l’adore.
Il sait s’attendrir quand il faut, ironiser quand il faut, passer de la pommade juste comme il faut, et annoncer la  pause publicité comme une confidence.
Dans le galimatias quotidien de pubs, de jingles, de  premiers mouvements et de contentement de soi de RADIO CLASSIQUE,  Olivier BELAMY fait figure de perle rare.
Moi j’ai trop envie d’être une star et d’être interviewée par lui !

   


Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:01
Quand on voit certaines pièces de boulevard on se dit non,
c’est trop loufoque, ça n’a pas de sens, comment les comédiens
 arrivent-ils à jouer des inepties pareilles ?
Et bien moi qui ai joué UNE FOLIE de Sacha GUITRY, je peux
vous dire qu’on s’amuse comme des fous.
Evidemment, il faut que la pièce soit bien écrite, mais Guitry
c’est aussi classe que Feydau du point de vue du langage,
même si ça sonne terriblement rococo de nos jours.
Dans une FOLIE, il s’agit d’un médecin psychiatre, déjà pas
 mal dérangé, qui ne soigne que des gens un peu  zinzins,
qui   se lance dans une étude approfondie pour chercher
 ce qui rend les gens fous et qui découvre que ce sont les impôts.
Falsifier devient leur raison de vivre. Voler l’Etat qui les dépouille, un moteur d’action.
Une démarche qui paraît totalement justifiée de nos jours, et pas vraiment comique.
Mais les agités de Guitry sont soumis à des enchaînements de quiproquos que ne renierait pas Laurent Ruquier !  Et c’est hilarant.
Je jouais l’une de ces agitées, en fait la plus normale de tous, la jeune tapissière venue livrer des échantillons et que le Dr Flache prend pour une pute à la recherche d’un calmant.  On se marrait autant que le public !
Ma partenaire Sophie GANNEVAT ne pouvait pas croiser mon regard sans risquer le fou rire. 
Un petit millésime, mais un joli souvenir.

Partager cet article

Repost0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 07:59
Sans un élément de cruauté à la base de tout spectacle, le théâtre n’est pas  possible.

Antonin ARTAUD (Le Théâtre et son double)

La réplique est belle mais elle a besoin d'être argumentée. Moi je trouve qu'il exagère.
A demain mes chéris, je vous salue bien.
Miss Comédie


Partager cet article

Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 10:15
Bonjour !  Mars commence en faisant grise mine, alors qu'on a déjà des furieuses envies de printemps.
Mais c'est pas pour demain, apparemment.  Du côté de ROSE AUTOUR DE MINUIT où en est-on ?
Et bien entre ROSE et NAT, tout n'est pas vraiment clair.  Il semble que NAT ait quelque chose sur le coeur.
La tension monte...



Partager cet article

Repost0
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 10:02

(Scène XI  de la version originale)
Résumé des épisodes précédents
Dans  ce bar tranquille où ils ont choisi de se retrouver une fois par semaine pour travailler à leur prochain scénario, YANN et CHRIS découvrent que l’intrigue de leur film est peut-être là, sur l’estrade des musiciens.
    Mais la chanteuse et le pianiste ont leur propre histoire qu’ils
    essaient de garder secrète…
 -


Le bar, le même soir.  ROSE est en avance. Elle est vêtue du même jean délavé que dans la scène avec NAT mais cette fois elle a enfilé une petite blouse en soie à volants de couleur rose vif laissant ses bras nus. Elle porte des bottes en lézard éculées et ses cheveux sont relevés en queue de cheval retenue par un ruban rose.  Elle lit un magazine, affalée sur un fauteuil près du bar.  Le barman la couve du regard tout en s’activant.
Un disque de Billie Holliday égrène ses plaintes en sourdine : c'est "Don't Explain", une mélodie triste.
ROSE
LE BARMAN
NAT
Ils s'aiment, c'est clair...

ROSE
Elle a une voix complètement déchirée,  mais c’est pas du blues.

LE BARMAN
Comment, c’est pas du blues ?

ROSE
Oui, le blues c’est pas ça, c’est régulier.

LE BARMAN
Régulier ?

ROSE
Ca obéit à des règles, comme la sonate.

LE BARMAN, impressionné
Ah.  Et toi, tu chantes quoi ?

ROSE, le regarde en souriant
Moi ?  Je chante ce qu’on me demande. Du blues, du dixieland, et aussi les chansons de Billie.

LE BARMAN
Tu les chantes mieux qu’elle.  Ca, par exemple, Don’t explain, et bien je préfère quand c’est toi qui le chantes.

ROSE
Merci.

Elle se met à lire le magazine très sérieusement, en fronçant les sourcils.  Sur ce, entre NAT.  Il aperçoit ROSE et au lieu d'aller vers elle, il s'assied à un tabouret près du bar.  Il semble particulièrement nerveux et pendant toute la scène son visage sera agité de tics.

NAT
J'ai soif.

LE BARMAN
Déjà ?

NAT
Pas d'alcool.  Un Perrier.

Le barman place un verre devant lui, ouvre un quart Perrier.

ROSE, de sa place et sans le regarder
Tu es en avance.

NAT
Toi aussi.

ROSE
D'habitude, tu es plutôt en retard.

(`A suivre)

Partager cet article

Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche