Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 08:10
MERCI CLAIRE CHAZAL
Non, je n’en ai pas fini avec Cannes, puisque Claire CHAZAL me fait la grâce de prêter sa plume qui a autorité sur bien d’autres plumes -  pour rendre justice à Johnny HALLYDAY dans le film VENGEANCE.
Ce film, démoli méchamment par l’un de ses confrères du même journal,
n’a évidemment reçu aucune récompense.
Claire CHAZAL a le mérite de rendre justice au talent de Johnny qui est indiscutable. « A l’aise dans l’atmosphère noire malgré l’étrangeté du lieu de tournage, cette Asie qu’il ne connaît pas, il joue à l’instinct, comme il mène sa vie, sincère, profondément sympathique. »
Justice est faite.

UN  REVENANT
Il a 60 ans.  Il s’appelle Stevens Demetre Georgiou, alias YUSSUF.
C’est lui, le Cat STEVENS de « My Lady d’Arbanville », qui a convoqué la presse pour la sortie de son nouvel album « Roadsinger ».
Alors ils sont allé à Londres le retrouver dans son ancienne chambre de jeune homme au-dessus du magasin de son père, dans un quartier musulman de Londres (tiens, déjà ?)
Il a un grande barbe grise, on dirait un barde dans le film Astérix.
C’est un fantôme.  Où est passé Cat Stevens ?
Il a encore cette voix douce, paraît-il, et ses nouvelles chansons ont gardé un charme bucolique.  Il aime l’amour, l’amour universel, bien sûr.
Il a changé les paroles de MY LADY D’ARBANVILLE, c’est sa femme qui le lui a demandé.  Maintenant ça s’appelle ANGEL OF THE WAR et c’est un jeune soldat qui parle à l’ange de la guerre.
Je m’en fous, j’écoute la première version, et je pleure.

THEATRE A LYON : DU BONHEUR EN PERSPECTIVE
Mardi soir avait lieu la soirée de présentation de la saison théâtrale aux CELESTINS.
Claudia STAVISKY a déroulé son programme, expliqué ses choix, animé le tout par des projections d’extraits.
Ce sera très varié et très intéressant.  Entre autres, LE MENTEUR de Goldoni,  L’AMANTE ANGLAISE de Marguerite Duras (quel casting discutable, avec Ludmilla Michaël dans le rôle de la sœur criminelle…),
FIN DE PARTIE de Beckett monté  et joué par Charles Berling, etc…
Je me réjouis à l’avance de toutes ces critiques et impressions que je jetterai sur mon blog !  Mais il faudra être patient : le premier spectacle est en octobre !  Entretemps je vous parlerai d’Avignon et de tous ces festivals qui fleurissent l’été, comme les tournesols…



Partager cet article

Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 08:05

« Les mauvaises langues disent qu’on frappe les trois coups sur scène pour faire fuir les rats avant le lever du rideau. »
Jérôme SAVARY

Retour aux répliques badines, après une période très prêchi-prêcha !
A demain, chers amis du théâtre-détente !
Miss Comédie



Partager cet article

Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 09:01
Bonjour !  On se sent un peu seul sans les nouvelles de Cannes. Mais l'actualité nous apporte des brassées d'évènements, roses, noirs - surtout noirs.  La crise est l'épicentre de cette actu. Je m'aperçois que le peuple est partagé en deux camps : les optimistes et les pessimistes. On se déchire dans les dîners. "C'est pas si grave que ça" et "c'est plus grave qu'on ne croit".
Même les AMOUREUX sont victimes d'une crise de découragement.  Mais au théâtre, ça s'arrange toujours !

Partager cet article

Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 08:07

La sale d’attente, un autre jour.
        LUI,  ELLE

  Il est assis, seul.  Il y a des bribes de musique qui nous parviennent des profondeurs de l’appartement.
 Il semble plongé dans des réflexions amères.
La musique s’arrête.  Le silence est meublé par le
bruit de la pluie qui tombe dans la rue.
Le décor doit  dégager une impression de solitude et de tristesse.
La porte donnant sur la sortie s’ouvre doucement et Sonia apparaît.
Elle porte un béret noir et un imperméable ruisselant.  Sur le pas de la porte elle s’arrête en voyant que Maxime est là.
Il a senti une présence et se retourne.

LUI
Tu as les clefs du cabinet, maintenant ?
ELLE
La porte était entrouverte.

Il s’est remis dans sa position première, penché en avant les coudes sur ses genoux, le cou rentré dans les épaules.

ELLE reste debout à le regarder.
ELLE
Pour quelqu’un qui n’aime pas les toubibs il me semble que tu viens souvent consulter.
LUI
Je déteste tousser. (Un temps)  Et toi ?
ELLE, regardant autour d’elle
Je déteste cette salle d’attente.
LUI
Ca devait arriver.
ELLE
Certains lieux  sont propices aux erreurs. On y perd tout contrôle de soi-même, on s’y découvre de faux besoins, de faux désirs.
LUI
Fausses attirances, faux aimants.
ELLE
Faux amants.
LUI
Microbes...

(A suivre)

'

Partager cet article

Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 07:59
COMPET EN SALLES
Les paris sont ouverts : quel film fera le plus d’entrées : ANGES ET DEMONS ou  MILLENIUM ? Tout ça parce qu’ils sont tous les deux adaptés de deux bestissimes sellers, enfin le premier joue sur le succès financier de  DA VINCI CODE qui a fait un beau bide côté critique. Tom HANKS reprend du service, mais pas  Audrey TAUTOU qui franchement n’a pas les épaules pour porter les Cariatides.
Le second, MILLENIUM, tout le monde connaît… et tout le monde aime.  Le film s’inspire du premier tome seulement, et croyez-vous qu’il y aura une suite ?  Les acteurs sont paraît-il, la crème des comédiens suédois, et les décors à couper le souffle.
Les deux racontent une histoire hallucinante, entre science-fiction et conte ésotérique, tout ce qu’on aime. 
Mais comment font les cinémas pour partager la Salle 1 en deux ?



SHE’S GOT TALENT !

Je croyais être la seule à avoir remarqué cette petite bonne femme sans glamour qui avait éberlué le public de GOT TALENTS et fait un triomphe très inattendu ?  Et bien voilà qu’elle vient de passer en finale  et du coup,  elle est à la une de ma page d’accueil Orange.
Il paraît qu’elle n’a déjà plus du tout la même allure, quelqu’un (un coach !) l’a prise en mains pour lui donner l’apparente de toutes les autres nouvelles stars.  Un raté, je suppose. Pourquoi est-ce qu’on veut mettre tout le monde dans le même moule ?


POURQUOI TANT DE HAINE ?
Si vous avez la curiosité de lire les commentaires que les gens ajoutent aux videos sur You Tube ou aux critiques des films, vous êtes effondrés :
 Les artistes qui ont réussi ? c’est la baraka,  ils sont nuls.  Ceux qui ont raté ? normal,  ils sont nuls.  Johnny passe au cinéma ? Il est forcément nul. Marceau+Belluci deux icônes ?  Non, deux connes. Pas un commentaire positif.  Du coup, on se sent un peu seul avec notre phrase de vive solidarité.
Le web ne serait-il qu’un sordide exutoire  de la vraie nature des hommes ? Et encore, il y a filtrage ! Imaginez un peu ce qu’on lirait, si toutes les cochonneries n’étaient pas exclues !




Partager cet article

Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 07:57


« Tous ceux qui prennent le glaive périront par le glaive. »
ST LUC (Evangile)

Il y a bien aussi « Aimez-vous les uns les autres », mais il ne faut pas trop en demander.  S’abstenir de cracher sur celui qui ne vous a rien fait, c’est déjà pas mal.
Miss Comédie



Partager cet article

Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:34
Bonjour !  Oui, j'avais encore quelques réflexions sur les films présentés mais cette fois c'est fini, j'arrete sur Cannes.
Le cinéma c'est bien, mais moi la théâtreuse je préfèrerais vous parler de... théâtre, et ça ne saurait tarder.
En attendant, lisez la scène des AMOUREUX où décidément, ça ne tourne pas rond...

Partager cet article

Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:31

La salle d’attente.
LUI,  ELLE, puis LE PETIT HOMME

LA LOGIQUE FEMININE


ELLE
Mais non !  Pas plus que maintenant je ne pourrai dire ça ! Personne ne peut être sincère en disant ça !  Comment peut-on s’engager ainsi à la légère ?  Ceux qui le font n’ont pas le respect de l’autre.
(voyant son visage changer de couleur)  Préfèrerais-tu que je te fasse mille serments de fidélité pour ensuite disparaître et te laisser avec une immense frustration ?
LUI
Tout ça c’est trop compliqué. Tu m’aimes, oui ou non ?
ELLE
Déjà, le terme “je t’aime” est définitif.  Je suis attirée par toi mais je ne sais pas si c’est de l’amour.
LUI
Tu m’énerves à la fin avec ta psychologie.  Moi je ne demande qu’une chose, c’est que mon amour ne soit pas à sens unique. Voilà.
ELLE
Et moi je demande que tu respectes mon désir de ne pas m’engager à la légère.
LUI
On a un couple dont l’un donne et l’autre se contente de promesses.
Joli partage !
ELLE
On ne se comprend pas.
LUI
Je commence à m’en inquiéter sérieusement.  (Il va  vers la porte)
Mais qu’est-ce qu’il fout, à la fin, ce toubib !  Tu délires de plus en plus ...  Allez, arrêtons ces conneries, j’en perds les pédales.
ELLE
Ce qui arrive, c’est que tu réalises que je ne suis pas bien pour toi, tu comprends aujourd’hui que je suis la cause de tout !
LUI
Ecoute, c’est moi seul qui suis juge, tu entends ?  Je te conjure de te taire et de te calmer.  
(à la cantonnade)
Ces retards sont insupportables, à chaque fois c’est pareil.  Il y a quelqu’un chez lui ou il s’est endormi, cet abruti !

Il  ouvre la porte du couloir menant au cabinet.

LUI
Il y a quelqu’un ?  Mademoiselle !  (à la cantonnade) Madame est très mal, elle a de la fièvre, au moins quarante, et il serait souhaitable que le docteur la reçoive d’urgence, ou bien nous repartons dans la minute qui suit !
VOIX DE L’ASSISTANTE
Le docteur est avec un grand malade, monsieur.  Nous ne sommes pas au dispensaire, ici.  Les visites durent longtemps, c’est pour le bien de chacun.
LUI, furieux
Et bien dites au docteur... 

(on entend des bruits de voix et entre le petit homme)
LE PETIT HOMME, enfilant ses gants
Oui, le problème c’est l’antidote... Les microbes se transmettent l’antidote...  Il y a pourtant une solution... mais personne n’en aura le courage...  L’extermination...  totale...  de la Femme !

(Il prononce ces derniers mots en passant la porte, on ne distingue que vaguement le mot “femme”).

(A suivre)

Partager cet article

Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:17
Quelques mots encore :
Le film d’ALMODOVAR est déjà en salle et déjà les avis sont partagés.
Les uns le traitent de roman-photo, les autres adorent ses excès qui sont sa marque de fabrique.



Le film de LARS VON TRIERS  pareil. (William DAFOE n’at-t-il pas une gueule d’ANTICHRIST ?)
 Les uns trouvent son parti-pris de violence insupportable, les autres s’inclinent devant un talent tellement audacieux.  Faut-il penser que les uns sont des petits frileux et les autres de vrais cinéphiles ?
Moi je déteste la violence a priori. Je trouve qu’on peut dire des choses hyper fortes sans en mettre plein les yeux.  Je crois qu’il y a chez von Triers, derrière ce visage lisse de bureaucrate, un sournois désir de provocation.
Mais lui, on ne l’accusera jamais de faire des nanars. Il ne fait pas de nanars, il fait dans le scandale.
Et la pauvre Charlotte GAINSBOURG  en a fait les frais. « Jamais je ne referai ça », a-t-elle dit.  Heureusement le jeu en valait la chandelle : prix d’interprétation.  Le cauchemar est derrière elle et le rameau d’or sur sa cheminée.

Le film de RESNAIS semble un peu égaré dans cette sélection survoltée.  Il doit être doux et sympa à regarder, si l’on oublie la voix éraillée et les chichis de Sabine Azéma.
Mais ce que j’en sais de l’histoire qu’il raconte me donne envie de voir.  Ca parle de hasards et coïncidences, il y a une ambiance un peu étrange.  C’est bien, de lui avoir donné un Prix spécial pour l’ensemble de son œuvre.  A 89 ans, il en a alignés, des film, grands ou moyens…


Le film de jane CAMPION qui fait figure, comme ça, d’un joli poème d’amour, ne donne pas du tout dans le rigolo.
C’est un amour tragique qu’il raconte, et la fin est plus poignante que celle de Roméo et Juliette.  Le poison, c’est propre et rapide, au moins.
Elle n’a rien eu, je crois, en tout cas pas de récompense de premier plan.   Injustement ?  Alors là, il faut voir.

Des histoires insolites, des images chooquantes, c’est ce qu’il nous faut aujourd’hui.  Même les enfants, regardent sans broncher leurs héros s’entretuer.

Ah, j’oubliais : le film présenté en clôture : COCO CHANEL ET IGOR STRAVINSKY est-il passé inaperçu ? Je n’ai rien lu ni vu et pourtant, toujours a priori (j’ai un ami très cher qui déteste les a priori) je trouve déjà qu’Anna MOUGLALIS a une autre classe que la petite grignette Audrey TAUTOU, et puis ce n’est pas vraiment un biopic, c’est un épisode de sa vie et s’il est bien traité, ce doit être intéressant.

Partager cet article

Repost0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:15
« Deux grands mobiles font agir les hommes : la peur et la nouveauté. »
Nicolas MACHIAVEL  (Le Prince)

Il oublie l’argent, mais peut-être que c’est un sous-produit des deux autres.
Voilà, le sujet Cannes est  épuisé, mais tous ces films lâchés dans les salles vont encore faire parler…
Bonne journée !  Je vous retrouve demain, peut-être…
Miss Comédie

Partager cet article

Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche