Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 08:22
FEYDEAU, VALEUR SÛRE

 En cette période un peu creuse côté théâtre, on reprend FEYDEAU à tout va.
Dans l’impérial ODEON, on monte LA DAME DE CHEZ MAXIM’S, et dans le petit théâtre FUNAMBULE, on monte « MAIS N’TE PROMENE DONC PAS TOUTE NUE », une pièce désopilante suivie d’une autre de COURTELINE, "LES BOULINGRIN ».
Il faut dire que si l’on veut faire rire à tout prix, on ne trouvera jamais mieux que ces deux « Georges », même s’ils forcent un peu la note.
Sur le grand plateau de l’Odéon, la DAME DE CHEZ MAXIMS paraît un peu minable à première vue, car le metteur en scène Jean-François SIVADIER a voulu du « dépouillé ».  Quelle idée !  Du dépouillé chez FEYDEAU, c’est comme si on enlevait les cuivres à une symphonie de Haydn.  Les comédiens sont habillés de noir, et ils jouent avec des accessoires symboliques au milieu d’éléments hétéroclites.  C’est agaçant !  Cette mode crétine qui consiste à enlever aux pièces classiques tous les  attributs indissociables de l’intrigue, tout ce qui faisait la vie et les tribulations des personnages, sans lesquels les situations sont vides de sens !  Bref.
Pourtant, le texte est ce qu’il est, les comédiens excellents et peu à peu on oublie la vacuité du décor pour rire aux larmes et c’est bien le but recherché.
Au Funambule, je suppose que vu l’exiguité du lieu, le metteur en scène a  û lui aussi gommer l’exubérance du décor et des costumes. Mais les comédiens, Amar MOSTEFAOUI qui assure aussi la mise en scène, et Béatrice DARMON, sont parfaits et le résultat est paraît-il, très réjouissant.

UBU-ROI COURONNE

 La pièce d’Alfred JARRY entre au répertoire de la COMEDIE-FRANCAISE.
Certes, elle a un côté vaudeville, mais quand même, le sujet fait grincer des dents et le personnage donne la nausée.
Et puis, il s’agit d’un sujet délicat à traiter de nos jours : le pouvoir. La tyrannie.  Les monstres dominateurs.  Et puis, le texte grossier, ce « merdre » que UBU profère à tout bout de champ.  Des versions expurgées ont été montées, par Peter Brook entre autres. 
Aujourd’hui, Jean-Pierre VINCENT a été choisi pour présenter sa version de la pièce.  Elle sera entièrement fidèle à ce qu’avait voulu Alfred JARRY, y compris la fin qui ne coule pas de source…
Le personnage de JARRY sera présent sur scène pour imprégner la pièce de sa personnalité ambiguë, suicidaire et détruite par l’absinthe.
Le personnage d’UBU avait été inspiré à Alfred JARRY et ses amis par leur professeur de physique, qui devait être un tyran…
UBU sera joué par Serge BAGDASSARIAN et Alfred JARRY représenté par Christian GONON.


ELLE N’EN FINIT PAS DE REVENIR…

C’est vaudevillesque !… Cette pauvre belle ADJANI me fait de la peine.  Régulièrement elle s’efforce de se propulser sur le devant de  la scène.
La Dame aux Camélias, La Journée de la Jupe…
Chaque fois elle obtient un succès honorable, et puis elle disparaît à nouveau. Elle se met à grossir…
A Cannes, elle aurait voulu remettre la Palme d’Or mais Isabelle HUPPERT s’y est opposée tout net.  Il y a un contentieux entre elles depuis Les Sœurs Brontë, et c’est pas d’hier.  Du coup, on lui a seulement permis de remettre la Caméra d’Or.
Pauvre Adjani.  Il fut un temps où les photographes se battaient pour lui tirer le portrait. ls posaient leurs appareils par terre en signe de protestation quand elle se refusait à eux. Elle était au top et elle ne l’est plus.  Mais pourquoi n’arrive-t-elle pas à faire un vrai come-back ?





Partager cet article

Repost0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 08:12
«Certains maris ne sont bons qu’à être cocus mais encore faut-il que leur femme les aide. »
Georges FEYDEAU

Une réplique comme celle-là fait exploser une salle entière sans exception.
Encore faut-il avoir l’idée de l’écrire.  S’il y en a une à la minute, on est
dans le vaudeville.
Miss Comédie

Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:19
bien le dire : l'allergie aux vieux vêtements.  En scène !
Bonjour !  En avant pour le mois de Juin... le plus beau mois de l'année.  Tout est encore vert sous le soleil et on découvre nos membres blafards pour les premières bronzettes.
Dans la salle d'attente, l'AMOUREUX découvre avec incrédulité une autre allergie que la sienne, très bizarre il faut bien le dire... 
Et vous lirez quelques échos de cette actualité parrois triomphante, parfois navrante.

Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:16

La sale d’attente
LUI, LA DAME

UNE ALLERGIE INSOLITE

LUI (comme pour lui-même)
Il neige.  Si elle était au ski, elle aurait de la neige.
(Après un bref coup d’oeil au poste)  Quelle connerie...
LA DAME
On a l’air idiot, à  regarder ça.  Mais le temps passe plus vite, non ?  (elle rit)  Tiens, Claudia Schiffer...  c’est un défilé de mode... ça, c’est intéressant. (entre ses dents)  Galliano...  Elles ont toutes l’air de folles... Oui de folles. Qui peut porter ça ? ... Moi je pourrais, à la rigueur.  Ah !  la mariée.  Et ben dites donc, les seins nus. N’importe quoi.  Il est fou ce mec. Le voilà qui salue. Il me fait penser à Richard III...(à MAXIME)  Vous avez vu Richard III ? 
LUI ( explosant)
Ah ça suffit, à la fin, vous allez vous taire !  Arrêtez ce charabia inepte ou bien... allez  dehors ! 
LA DAME (saisie)
Oh.  Monsieur je vous prie de m’excuser.  (La main sur le coeur)  Quelle grossièreté...  un charabia “inepte” ! 
LUI, l’air embêté
Ecoutez... vous m’avez vraiment poussé à bout.  Vous... vous ne comprenez rien... Vous parlez, vous parlez... Vous ne respectez rien...  Vous ne voyez pas que la coupe est pleine ?
LA DAME
Ca veut dire quoi, ça ?
LUI (découragé)
Rien, une formule.  Pour clore le débat.
LA DAME
N’en parlons plus.  Mais je plains votre femme.
LUI
Je n’ai pas de femme.
LA DAME
Et la jolie qui était là l’autre jour ?
LUI
Ce n’est pas ma femme.  Oooh .... (il paraît excédé à nouveau)
LA DAME
D’accord.  Je me tais.

Silence.  Ils ont tous les deux le regard fixé sur le poste de télé, l’air assez stupide.  Un temps assez long se passe.

LUI  (sans la regarder)
Vous avez une allergie à quoi ?
LA DAME (sans le regarder non plus)
Aux vieux vêtements.
LUI (ahuri, la regardant)
Aux vieux vêtements !....
LA DAME (les yeux toujours fixés sur le poste)
Quand j’enfile une robe achetée il y a plus d’un an, j’attrape instantanément des boutons.
LUI
C’est une plaisanterie ? 

(A suivre)

Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:09
LA JEUNE FILLE ET LA MORT
Commencçons par le plus triste. Jane GORDON avait 29 ans…. Une beauté.  Son regard sur la photo vous atteint au coeur. Bien sûr en voyant ce regard on se dit « déjà la mort rôdait autour d’elle » bien sûr, c’est facile, quand on sait.
Pourquoi a-t-elle voulu partir si vite… et si brutalement ?
Elle venait d’incarner  Jane BIRKIN dans le film sur GAINSBOURG (encore un biopic.)
Comme Jane elle était Anglaise, et son délicieux accent avait  dû emporter le casting, autant que son sourire mutin qui trompait son monde.
Jane GORDON n’aura pas monté les marches à Cannes.  Là-bas, personne ne s’en est aperçu.  Et personne ne parlera plus d’elle dans un blog.
Il y a toujours des histoires ténébreuses autour du nom de GAINSBOURG.


LE TRIOMPHE DE JOHNNY
Je rabacche, je rabache, mais que voulez-vous, il domine tout et d’abord l’actualité !  Son concert au Stade France, samedi a fait fort. 
80 000 spectateurs électrisés.  Sylvie est venue, elle a chanté avec lui.  David aussi.  La Sainte Famille.  On ne verra pas ça tous les jours.
Tout le monde s’en fout qu’il ait fait un raté à Cannes.
Son plus beau rôle, c’est Patrice LECONTE qui le lui a donné, dans  L’HOMME DU TRAIN  où il rencontre Jean ROCHEFORT l’espace de quelques scènes magistrales, mouvantes, uniques.  Dans ce film, chacun envie la vie de l’autre et ils mourront tous les deux sans avoirpu échanger leur destin.
Alors, VENGEANCE… c’est un plat qui va refroidir très vite.

LA CROIX DE JOHNNY
Cette croix, il ne la quitte jamais. Vous l’avez sûrement remaruée autour de son cou.  C’est pas du toc : elle vient de Harry WINSTON et le Christ porte une guitare en bandoulière.  My God !

LE SAXO DE BILL CLINTON
L’info la plus drôle que j’ai lue sur Cannes, c’est ce détail de la soirée SHARON STONE (qui ne m’intéresse pas) pour l’AMFAR : parmi les lots présentés aux enchères, il y avait le saxo de Bill CLINTON.
Comment, il ne joue plus du saxo ?  Il s’en est payé un plus beau ? Il atrouve que ce n’est plus de son âge ?  Enfin bref, le fameux saxo est parti, tenez-vous bien, à 130 000 euros…  L’heureux gagnant peut se féliciter d’avoir encouratgé la recherche et de pouvoir souffler dans un instrument qui a animé les soirées familiales à la Maison Blanche dans les années 90 …

ARSENE LUPIN PLACE VENDOME
C’est vrai ! C’est arrivé samedi à 12h 45. Un homme élégant est entré avec nonchalance dans le magasin CHOPARD de la Place Vendôme, a sorti un revolver muni d’un silencieux et très calmement a demandé qu’on lui remette le contenu de quelques vitrines qui se trouvaient là.
Les bijoux enfouis dans un sac de voyage, il a rangé son arme et tout aussi tranquillement il est sorti du magasin, a pris la rue St Honoré et s’est perdu dans la foule.  Je le crois pas.  Cet homme me plat, il est infiniment séduisant, c’est DUJARDIN !   A cette heure on n’a pas encore retrouvé sa trace….

PLUS FORT QUE HANNEKE
…. pas plus que  celle de l’assassin de la belle Polonaise dans la suite 503 de l’hôtel BRISTOL.  Un crime qui ressemble à celui de Marie TRINTIGNANT… Un coup en entraîne un autre et puis…





Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:07
" Que c’est un dur métier que d’être belle femme… »
Charles BAUDELAIRE  (Les Fleurs du Mal)

Je dédie cette réplique à Jane Gordon, à Charlotte Gainsbourg et à toutes celles qui ont fait de leur beauté leur outil de travail.
Je vous dis à demain mes chers concitoyens.
Miss Comédie

Partager cet article

Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 08:15
Bonjour !   La poupée BARBIE aux oubliettes, HERGE trahi par la règlementation, tous nos vieux jouets sont hors circuit.. Aujourd'hui place au WEB, toutes générations confondues. Ma nièce de 11 ans qui me dit "j'ai créé un blog, nananère !" et moi à son âge je jouais encore à la poupée.  Déstabilisant. Heureusement il va se passer du temps avant qu'elle soit capable d'écrire une pièce de théâtre pour en faire profiter les internautes, hein ?
Alors dans ma pièce de théâtre, là, et bien surgit aujourd'hui un élément de décor qui va créer des divergences !

Partager cet article

Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 08:07

La sale d’attente.
LUI,  LA DAME
SALON TELE…
           

La salle d’attente.  Il y a maintenant dans un coin de la pièce un poste de télévision qui passe une bande enregistrée de publicités ou de documentaires.  LUI est assis contre la fenêtre, le dos tourné au poste TV, les bras croisés.
La porte s’ouvre doucement.  La tête de LA DAME apparaît puis elle entre sans bruit et va s’asseoir face au poste, qu’elle regarde avec curiosité.  Elle jette un regard à Maxime, qui fait comme s’il ne l’avait pas vue entrer.

LA DAME
Ils ont acheté une télé...  (elle le regarde en souriant) c’est une bonne idée...  C’est rigolo, non ?
LUI (sans tourner la tête)
Hmm.
LA DAME
Oui, c’est vivant...  C’est mieux que des vieux magazines, non ?
(Il ne daigne pas répondre.)
 Vous ne regardez pas ?
LUI
Non.  Je reste dans mes pensées.
LA DAME
Elles sont plus drôles, vos pensées ?
LUI
Non.  Elles sont extrêmement morbides, et c’est ça qui me plait. Je préfère mes pensées morbides à leurs émissions marrantes.
LA DAME
Ah, bon.  Vous voulez peut-être que l’on éteigne ?
LUI
Je m’en fous.
LA DAME
Madame Aufray va bien ?
LUI
Oui.
LA DAME
Elle n’est pas venue avec vous ?
LUI
Elle est au ski.
LA DAME
Ah ! (un temps) Elle a de la chance.
LUI, distraitement
Òui, elle a de la chance.
LA DAME
Vous allez la retrouver ?
LUI
Non.  (un temps)  Je... j’ai du travail.  Ecoutez,  je dois préparer dans ma tête ce que je vais dire au docteur, je n’ai pas envie de parler.
LA DAME
Oh, excusez-moi.  Je me tais.
Elle s’absorbe dans la contemplation du poste TV.
(A suivre)
____________________________________________________

Partager cet article

Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 08:00

VIEUX JEU !
Voilà que la poupée BARBIE a 50 ans ! Elle a un vrai nom : Barbara Caylah Millicent Roberts (tout ça !) qui n’est même pas celui de sa créatrice : Ruth Handler.
C’est un phénomène plantaire !  Imaginez qu’elle est à l’origine d’un marché estimé à un milliard de dollars US en l’an 2000…
Et pourtant aujourd’hui je ne vois plus aucune petite fille jouer avec une poupée BARBIE…
Elles sont toutes reléguées dans les placards, avec leurs appart luxueusement kitsch, leur garde-robe de star, leurs chaussures Louboutin.
Mais voilà : l’ordinateur et les jeux vidéo accaparent maintenant les petites filles… Elles ne sont plus du tout romantiques !  Elles jouent comme les garçons, créent leur blog et son sur Face Book.  Exit BARBIE ! Tu es bonne pour le Musée Grévin !
Pourtant tu n’as pas cessé d’évoluer : tu as d’abord eu les cheveux blonds, la peau blanche et les traits européens, puis tu as pris toutes les couleurs de peau, toutes les natures de cheveux, toujours sur un corps de femme.
Tous les groupes ethniques ont eu leur poupée BARBIE.
Tu as évolué avec la condition des femmes : d’abord mannequin au regard en biais, tu as bientôt exercé tous les métiers et tes yeux ont regardé droit devant eux.
Tu as été accusée de rendre les petites filles anorexiques, à cause de ton charme filiforme mais - comble d’un destin injuste -  tu es interdite à la vente en Arabie Saooudite, car tu es censée représenter le  vice occidental.
Et enfin, toujours la sempiternelle obsession, les groupes islamistes te traitent de « poupée juive » à cause des origines de ta créatrice…
Mais bientôt, tu ne seras plus qu’un souvenir à classer parmi les témoins d’un passé lointain, comme la poupée BLEUETTE qui reposait encore dans les armoires de nos grand-mères, les yeux fermés, couchée sur des chiffons soyeux.
Mais les collectionneurs pourront aussi t’acheter en édition limitée dans des magasins spécialisés, habillées par Dior ou Versace…


ENFANTILLAGES

On ne peut plus ouvrir un journal sans tomber sur le mot « polémique ».
Celle-ci est vraiment désolante, autour d’un événement qui réjouit les enfants « de 7 à 77 ans » : l’ouverture le 2 juin du MUSEE HERGE, à LOUVAIN en Belgique.  Interdite de photo et de film à l’intérieur, elle a été boycottée par la plupart des journalistes convoqués.
Ce Musée est une construction magnifique signée Christian de PORTZAMPARC, qui respecte « la ligne claire » chère à HERGE et qui élève ses lignes pures dans un esprit zen très contemporain.
Huit salles sur 2000m2 contiennent des trésors qui méritaient bien d’être filmées ou photographiées pour le plus grand bonheur des amateurs de TINTIN, mais aussi de la femme d’HERGE, Fanny Roddwell qui a engagé des frais énormes à titre personnel pour abriter les œuvres de son mari…
Il y a la responsable de l’idée première, il y a les responsables de la mise en œuvre, et une fois que tout est fini, interviennent les responsables de la gestion et de la REGLEMENTATION, un mal dont périra notre société.

RIEN A VOIR …
Je ne sais pas pourquoi, SHARON STONE ne m’intéresse pas.
Isabelle ADJANI, oui, Charlotte GAINSBOURG oui, mais SHARON STONE ne m’intéresse pas.

Partager cet article

Repost0
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 07:58
« Comment se fait-il que les enfants étant si intelligents, la plupart des hommes sont bêtes ? Cela doit tenir à l’éfucation. »
Alexandre DUMAS  père

Sur cette interrogation à peu près sans réponse, je vous quitte joyeusement jusqu’à lundi. A propos, qui a écrit LES TROIS MOUSQUETAIRES, DUMAS Père ou DUMAS Fils ?  J’ai la mémoire qui flanche je ne me souviens plus très bien…
Miss Comédie


Partager cet article

Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche