Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 08:15


RAMATUELLE : TOUS LES PLAISIRS A LA FOIS !
Celui-là, c’est un bijou de Festival, dans un des plus beaux villages de l’arrière-pays de St-Tropez, fréquenté par toutes sortes de demi-dieux et déesses avides de culture.
Un Festival à l’image de BRIALY : brillant, ludique, épicurien.

Ca se passe où ?
Dans le ravissant théâtre de verdure érigé « derrière le vieux figuier », sur un coteau autrefois planté d’arbres et de restanques, et d’où la vue s’étend jusqu’à la mer.

Depuis quand ?
Depuis 1985, quand la Mairie de Ramatuelle représentée par Jacqueline FRANJOU, fit appel à Jean-Claude BRIALY pour
Il a si bien réussi que d’année en année c’est devenu un site incontournable dans la ronde festivalière.
Sa couverture méfdiatique est aussi importante que celle d’Avignon ou d’Orange et les plus grandes figures de l’art dramatique, choral ou musical sont au programme.

Avec qui ?
Cette année, le Festival fête ses 25 ans et pour l’occasion, France 2 retransmettra en direct la pièce « PARLEZ-MOI D’AMOUR »  avec Michel LEEB et Caroline SIHOL, dans une émission spéciale animée par Michel DRUCKER.
Mais les stars à l’affiche se bousculent dans tous les genres : Molière côtoie Philippe Claudel, Guitry ou Labiche et les acteurs s’appellent Michel BOUQUET, Claire NADEAU, ou Michel GALABRU ou encore Claude et Alexandre BRASSEUR, ou Patrick CHESNAIS !
Côté vocalises, vous avez Patricia KAAS et Patrick BRUEL, excusez-moi du peu !
Michel BOUJENAH, le directeur artistique qui a pris la suite de Jean-Claude BRIALY, attire autour de lui un bouquet de sensibilités proches de l’esprit du grand disparu.  Pas de prise de chou, tout est parfaitement compréhensible et le comique est perceptible à tous les degrés…

C’est quand ?
Du 30 juillet au 11 août. Les jours les plus chauds de l'année !

AU BOUT DE MA JUMELLE… C’EST DÉJA LA RENTRÉE
AU THEÂTRE DE L’ATELIER

« HIVER » de Jon FOSSE, mise en scène Jérémie LIPPMAN.
Quel genre ?
Tragi-comédie.
Avec qui ?
La grande Nathalie BAYE donne la réplique à Pascal BONGARD
que l’on a vu au cinéma dans Les Destinées Sentimentales d’Olivier Assayas, Actrices, de Valeria Bruni-Tedschi, deux Werner Shroeter…
Ca parle de quoi ?
Le Norvégien Jon FOSSE expose un dédale de sentiments entre un Homme et une Femme qui n’arrivent pas à se décider.
Ils se rencontrent, se perdent, se retrouvent, chaque fois dans des endroits différents et chaque fois dans un mood différent, entre liaison et rupture.
Ca commence quand ?
Le 15 octobre.
Mon avis ?
Tout le monde va y aller pour Nathalie BAYE, évidemment ; Mais elle a fait un bon choix de texte et à l’ATELIER, on a la main sûre.  Ca marchera.



devenir l’âme de ce nouveau Festival de théâtre.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 08:14
« Le théâtre et la vie peuvent souvent ne faire qu’un. »
J.C. BRIALY  (Le ruisseau des singes)

Oui bien sûr, quand on est un acteur comme lui, qui ne vit que pour jouer.
Je me souviens de lui toujours souriant. Il cachait tout sous un sourire.
L’ultime élégance.  Il m’appelait « petite folle ». C’était pour moi un compliment énorme. Je l’aimais tendrement.
A demain, peut-être…

Miss Comédie

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:18
Bonjour !  Et voilà, nous sommes en été et les jours raccourcissent.  Mais le soleil se couche encore très tard, pour le bonheur des festivaliers.  Aujourd'hui le rideau se lève sur le Festival d'Anjou, dans un chateau de conte de fées, pour la NUIT DES ROIS. 
Et en même temps, on jette un oeil sur la prochaine rentrée théâtrale, très prometteuse, il semble.
Ici même, dans le cabinet du médecin, suite de l'entretien où SONIA commence à perdre complètement les pédales.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:15

Le cabinet du médecin.
ELLE, LE MEDECIN

CA SENT L'EMBROUILLE, NON ?


LE MEDECIN
Bien. Nous allons donc passer au stade thérapeuthique suivant : la recherche des causes psychopathologiques.
ELLE
Mais nous avons déjà passé en revue les causes possibles l’an dernier et on n’en a trouvé aucune !
LE MEDECIN
C’est que nous n’avons pas poussé assez loin l’investigation... ou bien que certains paramètres ont changé... en un an, il s’en passe, des choses...  Excusez ma question, mais... avez-vous opéré des changements dans votre vie depuis un an, madame Aufray ?
ELLE (troublée)
Non... c’est-à-dire oui..., un grand changement, mais pour être précis,  ce chamboulement-là a commencé le jour de ma première
visite, le 5 janvier de l’année dernière.
LE MEDECIN
Le 5 janvier ?
ELLE
Oui, le 5 janvier, c’était aussi le jour de la première visite de Maxime Sévère, et ... (elle marque un temps d’hésitation) c’est lui la cause du chamboulement.
LE MEDECIN
Vous m’en direz tant.  Bien... bien... C’est curieux, ça... Donc, quand vous êtes venus tous les deux ensemble, le... voyons le 5 mars, vous ne vous connaissiez que depuis deux mois ?
ELLE
Depuis deux petits mois, oui.
LE MEDECIN
Vous veniez chacun pour des troubles différents, et à la suite de ces visites, vos troubles ont disparu...
ELLE
Momentanément, oui...

(A suivre)

_____________________________________________________

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:09
Le FESTIVAL D’ANJOU DEMARRE EN FANFARE

Avec LA NUIT DES ROIS, l’une des meilleures pièces de Shakespeare, la saison commence comme un feu d’artifice.

Ca se passe  où ?
Au château de  Plessis-Macé,  à 10km d’Angers, une  forteresse  datant du Moyen-Age et remaniée au début de la Renaissance.

Depuis quand ?
Depuis 1950 l’année où René Rabaut monte ROMEO ET JULIETTE  au château de Brissac, et sur sa lancée d’illustres visiteurs comme Albert Camus, Jean-Claude Brialy, Francis Perrin ont joué dans cette cour des grands.  D’abord gratuit, le Festival devient payant cette année.  Les 1 440 places se sont envolées.

Avec qui ?
Une distribution éblouissante :
 Sara GIRAUDEAU, Chloé LAMBERT, Yves PIGNOT, Henri COURSAULT,  Arié ELMALEH, thibaut LACOUR, Yannis BARABAN…
Un directeur artistique passionné, Nicolas BRIANCON, qui a succédé à Jean-Claude BRIALY e qui est aussi metteur en scène et acteur.
Jusqu’à quand ?
Jusqu’au 4 juillet. 
Une soirée éblouissante entre rire et larmes, la quintessence de l’art théâtral.


AU BOUT DE MA JUMELLE :  LA RENTRÉE  THEÂTRALE !
Le tour d’horizon des Festivals n’est pas bouclé que déjà les théâtres proclament leurs projets de rentrée…
Comme chaque année, il Y a pléthore. Comme chaque année, les auteurs et les stars se battent pour avoir le haut de l’affiche. Ensuite… Et comme chaque année, le public choisira.
Très alléchant, l’aperçu !  Je vais donc me partager entre les Festivals à ne pas manquer et les pièces de théâtre les plus attendues.  Entre nouveautés et reprises, on a de quoi réagir !
Honneur aux nouveautés.

AU THEATRE EDOUARD-VII
« SENTIMENTS PROVISOIRES » de Gérarld AUBERT.

C’est quel genre ?
Une comédie.
Avec qui ?
Pierre ARDITI, Sylvie TESTUD et François BERLEAND.
Ils sont dirigés par Bernard MURAT.
Ca parle de quoi ?
De l’amour et de l’amitié.  Avec un tel triplé, le sujet sera bien traité, c’est sûr.
Ca commence quand ?
Le 8 septembre
Mon avis ?
L’auteur est un habitué du succès. Le Voyage, Raisons de Famille ont attiré du monde.
Mais c’est encore les acteurs qui feront des fauteuils.
Le duo Arditi/Testud doit fonctionner à merveille. A voir, sûrement.

Demain je vous parlerai de la pièce que joue Nathalie Baye au Théâtre de l’Atelier.

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:06
« La folie, monsieur,  fait le tour du monde comme le soleil. »
W. SHAKESPEARE  (La Nuit des Rois :  Le Fou s’adressant à Viola
déguisée en homme)

Oui, vraiment, la folie est dans les pièces de Shakespeare comme la trame d’un tissu chatoyant.
J’aurais voulu revoir La Nuit des Rois dans cette mise en scène ! Ce sera à Paris cet hiver peut-être.
A demain, mes amis du théâtre, portez-vous bien.
Miss Comédie

Partager cet article

Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 08:59
sa place, l'été, profitons-en !
Bonjour !  Tandis que j'écris, une petite Mia vole au-dessus de nous, c'est fou d'imaginer ça sans frissonner mais le miracle s'accomplit si souvent qu'il faut encore s'extasier sur l'intelligence de l'homme.
Le rideau va se lever aujourd'hui sur une visite de SONIA à son médecin qui va probablement tourner au vinaigre...
Et sur deux festivals grandioses qui font oublier les petits tracas de la vie quotidienne. Le Rêve a encore sa place, l'été, profitons-en !

Partager cet article

Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 08:55

Le cabinet du médecin.   ELLE est assise en face du médecin.

ELLE JOUE AVEC LE FEU ?

LE MEDECIN
Madame Aufray, qu’est-ce qui vous ramène à mon cabinet ?  Je vous ai vue, je crois... (il feuillette un dossier)  le 5 novembre dernier...
ELLE
Tout d’abord, laissez-moi vous féliciter, docteur :  je vous ai envoyé ma mère qui souffrait d’insomnies, et vous lui avez prescrit un traitement qui l’a complètement guérie.
LE MEDECIN, modeste
C’était un cas banal : allergie aux poils de chien.  La santé de Madame votre mère est toujours bonne,  j’espère ?
ELLE
La santé, oui.  Le moral, c’est autre chose.  Quant à moi, depuis ma dernière visite il y a un mois, je ne vais pas mieux.
LE MEDECIN
Vous aviez une bonne grippe.  Je vous ai envoyée à mon confrère, le docteur Gabor.  Je vous rappelle que je ne peux rien contre la grippe.
ELLE
 Je sais, docteur.  Je n’ai pas la grippe.
LE MEDECIN
Qu’avez-vous ?
ELLE
La même chose que l’année dernière à cette époque : une crise d’urticaire, ou d’éczéma, je sais pas, mais je me gratte.
LE MEDECIN
Voyons voyons... (il regarde son dossier)  A l’époque vous aviez des éruptions eczémateuses sans cause psychosomatique apparente...
(il marmonne) je vous ai ordonné un traitement local.... corticoïde...(nom de médicament incompréhensible)... Le 5 juillet vous êtes revenue me voir et apparemment les éruptions avaient disparu.
ELLE
Exact.
LE MEDECIN
Elles ont repris quand ?
ELLE
Dimanche dernier.
LE MEDECIN
Au même endroit ?
ELLE
Oui.
(A suivre)

Partager cet article

Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 08:45
MONTE-CARLO : AU SPORTING, PLUIE D’ETOILES SUR PARTERRE TRÈS HYPE.

C’est l’endroit où tout-à-coup vous perdez le sens des réalités. Où suis-je ?  Et la crise, elle est passée ?  Il y a encore dans le monde des endroits comme ça où toutes les femmes sont des princesses et les hommes des Georges Clooney.
`Depuis quand ? 
Le vieux complexe du SPORTING, déjà très luxueux du temps de la SBM  des Grimaldi,  a été entièrement rénové en 1974 pour créer plusieurs salles de spectacle, dont la « SALLE DES ETOILES » où se déroule le Festival.
Où ça se passe ?
Dans cette salle de 1000m2 qui peut accueillir jusqu’à 900 invités, où les tables se côtoient dans un chatoiement de vaisselle et d’argenterie, dont le toit ouvert sur la nuit étoilée laisse entrer quelques effluves maritimes.
Avec qui ?
Des superstars. Elles sont toutes passées par le Sporting. Le top du top.  Cette année vous avez Johnny HALLYDAY, Grace JONES, Leonard COHEN, Lenny KRAVITZ, George BENSON etc.
 L’ambiance est cour de Versailles revue par Cecil B de Mille.  On se sent un peu seul, mais on sait que ça ne se reproduira pas tous les jours.
C’est quand ?
Si votre anniversaire se situe dans cette période, c’est du 10 juillet au 23 août.  Il sera inoubliable dans le genre grande frime.

A CANNES, UNE EXPLOSION FEERIQUE
Après les feux de la rampe, vous pouvez vous donner des émotions avec un festival de feux d’artifices tirés sur la mer, face à la Croisette.
Ca se passe où ?
A CANNES, à deux pas de MONACO, donc vous pouvez enchaîner deux soirées inoubliables.  Sur la Croisette, assis ou debout, le nez en l’air, vous ne pourrez pas vous empâcher de hurler de joie à chaque fusée lancée.
Avec qui ?
Chaque année, six artificiers représentant leur pays viennent s’affronter dans une débauche de couleurs et de formes fantasmagoriques.  Ils rivalisent d’invention dans ce genre de spectacle  qui a toujours fait le bonheur des grands et des petits. Devant l’éblouissement d’un feu d’artifice on retrouve son  âme d’enfant.  Ici, la musique accompagne les tirs d’un jaillissement sonore qui donne le frisson.
Ils gagnent quoi, les artificiers ?
D’abord la reconnaissance du public qui clame sa joie, mais aussi celle des professionnels de la pyrotechnie qui remettent chaque année au vainqueur la VESTALE D’ARGENT, statuette symbolisant la maîtrise du feu.
C’est quand ?
Les 14, 21 et 29 juillet et les 7, 15 et 24 août.


INTERROGATION...
J’apprends qu’Audrey TAUTOU est pressentie, que dis-je, est engagée au Théâtre de la Madeleine pour jouer Nora dans MAISON DE POUPEE d’Ibsen.
Elle arrive après quelques belles  performances d’actrices, Dominique BLANC entre autres…
Je doute fort qu’elle ait les épaules pour porter ce rôle plein d’ambiguïté et de force intérieure.
C’est son année, pas de doute, elle a déjà été en haut de l’affiche avec COCO AVANT CHANEL, où elle a bien déçu.
Le théâtre, c’est encore un autre défi.
Il faut avoir le culot et l’envergure de Laetitia CASTA pour s’en sortir honorablement…
Décidément, le Théâtre de la Madeleine fait de curieux castings… Avoir choisi Ludmilla MICHAËL pour jouer la meurtrière dans l’AMANTE ANGLAISE, c’était très farfelu aussi.
Un rôle à contre-emploi pas facile à rendre crédible…



Partager cet article

Repost0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 08:43
« Comme il faut travailler pour être naturel ! »
Louis JOUVET

Et oui.
La semaine s’achève en feu d’artifice.  A lundi pour d’autres festivités…
Miss Comédie

Partager cet article

Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche