Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:13

La salle d’attente. Les éléments du décor ainsi que les costumes montrent que la scène va reprendre au moment  où Sonia l’avait quittée pour entrer dans le cabinet du médecin.
La porte du cabinet s’ouvre et Sonia paraît, l’air hagard, son manteau sur le bras. La dame et le petit homme se lèvent ensemble.
Au même moment, la porte s’ouvre.

VOIX DE L’ASSISTANTE
Monsieur Hyde !
Le petit homme sort précipitamment.   
LA DAME
Vous avez l’air bouleversée !
ELLE, se laissant tomber sur une chaise
Je viens de comprendre beaucoup de choses.
LA DAME
Ah bon ?  Vous avez trouvé la cause de votre allergie ?
ELLE
Oui.
LA DAME
Et  c’est quoi ?
ELLE  (elle parle sur un ton monocorde)
Maxime Sévère.
LA DAME  (pouffant)
Allons donc.
ELLE
Il n’y a pas de quoi rire.  Ce bon docteur vient de briser notre couple.
LA DAME
Mais non !  Ce n’est pas possible... Qu’est-ce qu’il lui reproche, à monsieur Maxime ?
ELLE, toujours sur un ton monocorde
Ses défenses ne m’acceptent pas.
LA DAME
Ses défenses ?
ELLE  (explosant)
Oui !   Ces milliards de petits corpuscules qui régentent nos petits bobos !.... Qui prennent des décisions à notre place ! 


(A SUIVRE)

Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:03
FESTIVAL D’AVIGNON : OU EST PASSÉ JEAN VILAR ?

Avignon, il faut bien que j’en parle. C’est THE festival de l’été.
Mais je ne sais par quel bout le prendrte.  Je ne vais pas vous le faire découvrir, vous qui aimez le théâtre avez dû faire le voyage au moins une fois dans votre vie…
Mais il est devenu tellement protéiforme, tellement flabelliforme, tellement inégal, tellement contradictoire, tellement galvaudé, tellement squatté, que je ne peux aucunement vous diriger dans ce dédale.
Tant d’hommes l’ont pris en mains,  plus ou moins hommes de l’art, plutôt gestionnaires… Le Festival a perdu sa force emblématique pour devenir un énorme marché du théâtre international…. pas commercial !
Le programme du IN, on le connaît, il ne varie pas trop d’une année sur l’autre depuis quelques années. Il est abscons et réservé aux professeurs de linguistique.
Pour le OFF, le « supermarché du théâtre », avec ses1000 spectacles éparpillés dans les lieux les plus insensés de la ville, impossible de faire un recensement.
Il se produit parfois des chefs-d’œuvre à Avignon.  Le OFF recèle des trésors de talents qui attendent l’occasion de se faire entendre.
Cette année, nous serons au courant par la rumeur, ce bouche-à-oreille des amateurs qui voient jusqu’à dix pièces par semaine, et des noms surgiront de l’anonymat.
Attendons.

Moi, j’en suis restée à DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE dans la Cour d’Honneur : mise en scène Jacques LASSALLE, flamboyante.  Dom JUAN :  Andrzej SEWERYN, fantastique.
ELVIRE : Jeanne BALIBAR, magnifique. Une distribution magistrale.
Depuis c’st un grand vide émotionnel.  (Que celui qui n’est pas d’accord me laisse un commentairte !)


AU THEATRE DE L’OEUVRE

« L’ILLUSION CONJUGALE », de Eric ASSOUS, un auteur qui a le vent en poupe (Les BELLES SŒURS)

C’est quel genre ?
Une comédie pur jus.

Ca parle de quoi ?
C’est un couple qui a décidé de s’avouer toutes leurs cachotteries.  Ca tourne mal, en général. Mais ça fait beaucoup rire, toujours.

Avec qui ?
Jean-Luc MOREAU signe la mise en scène et joue le mari
tandis qu’Ilsablle GELINAS joue la femme.

C’est quand ?
A partir du 21 août.

Mon avis ?
Pas de surprise. Si l’on vient pour rigoler un bon coup, on rigole un bon coup.





Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 17:56
d
 « L’hypocrisie est un vice à la mode et tous les vices à la mode passent pour des vertus. » MOLIERE ( Réplique de Don Juan dans DON JUAN)
Un sage, don Juan ? Et pourquoi pas.   Le libertinage est une forme de philosophie.
A bientôt mes amis, je vous salue bien.
Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 08:54
Bonjour !  Le rideau ne se lèvera plus sur Michaël JACKSON.   Peter Pan a quitté Neverland et son pauvre corps de mutant dont il ne savait quoi faire : garçon ? Fille ?  Ange ? Démon ?  Il errait sur la terre à la recherche d'une identité, doté d'une voix hybride qui électrisait les foules. On accueille la nouvelle avec soulagement, comme on accueille la délivrance d'un grand malade.
Ici, le rideau tombe sur la fin de la visite de Sonia à son médecin.  Maintenant, c'est à elle de jouer.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 08:51


Le cabinet du médecin
ELLE, LE MEDECIN

LES PORTES CLAQUENT.

ELLE (perdant tout contrôle)
Et vous êtes fier de vous, monsieur le révélateur ? Vous obtenez de bons résultats, en sabrant dans les histoires d’amour ? Combien d’urticaires avez-vous soigné par ce moyen radical ?
LE MEDECIN  (se lève)
Madame taisez-vous, je ne vous permets pas.  Vous parlez sans savoir !
ELLE
Je sais seulement que vous soignez les gens en exploitant leur naïveté... Vous révélez leurs faiblesses pour les dépouiller ensuite de ce qu’ils ont de plus cher...Vous les manipulez pour vous sentir le plus fort,  et peu à peu vous vous prenez au jeu, n’est-ce pas ?
(Ils sont maintenant face à face)
Vous cherchez la faille et vous frappez toujours juste.  Ma mère adorait son chien.  Vous l’avez obligée à le tuer et vous saviez que non seulement elle ne vous en voudrait pas mais qu’elle allait VOUS REMERCIER !  
LE MEDECIN
Madame, la visite est terminée.  Je vous prie de sortir.  Vous me devez  soixante euros.
ELLE (le regarde)
Je vous les ferai parvenir par la poste.

Elle se lève lentement, ramasse son manteau et sort.

(A suivre)

Partager cet article
Repost0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 08:41
« Les vingt plus belles années de la femme se situent entre trente-huit et quarante ans. »
Françoise DORIN

L’un de nos meilleurs auteurs dramatiques contemporains est un femme, et donc pour elle, le bonheur est derrière elle.  Heureusement c’est une boutade, et pour un acteur, cette réplique c’est du bonheur, elle porte à tous les coups.
Pour Michael Jakson, qui a voulu étirer le temps, il a l'éternité devant lui...  A lundi.
Miss Comédie.
Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:43
Bonjour !  J'ai encore la tête pleine des chansons de JOHNNY.  Nous étions 44 000 à ses pieds dans le  stade de Gerland, hier soir, à reprendre ses refrains en choeur, comme les fidèles d'une grand'messe d'amour. La nuit était belle, et pendant deux heures il s'est donné à nous avec une pêche incroyable.  Son magnétisme est unique.  Il diffuse la joie de vivre et aussi le déchirement d'arriver "au bout du chemin".  Il nous manquera.
Lisez quand même la scène des AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE, c'est plus prosaïque mais tellement humain...

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:39

Le cabinet du médecin.
        ELLE, LE MEDECIN

LE MEDECIN MALGRE LUI...
       

LE MEDECIN
Et bien madame, si j’interprète vos réponses au premier degré, votre urticaire n’a aucune source psychosomatique.  C’est une banale irritation de l’épiderme.
ELLE
Et au deuxième degré ?
LE MEDECIN
Au 2ème degré, il pourrait s’agir d’un déséquilibre psychique provoqué par votre perception douloureuse du désarroi de votre partenaire.
ELLE  baisse la tête sans répondre.
LE MEDECIN
Le problème, c’est que je ne peux  vous soigner VOUS, pour un pathos qui se manifeste chez monsieur Sévère.
ELLE
Et lui, comment le soignez-vous ?
LE MEDECIN
Je regrette... Je ne puis répondre à cette question.
ELLE
Ah oui... le secret professionnel...  Mais je veux bien faire l’effort de deviner toute seule.   (Elle se lève et fait le tour du fauteuil)
Ca n’est pas très difficile, vous savez.
(Elle se passe la main sur le front.  On sent qu’elle a compris quelque chose d’important).
... mon Dieu, mais c’est bien sûr... Il faut supprimer la cause... Voilà ce que vous lui dites.   Non ?... Je me trompe ?
“Essayez de rompre avec Sonia Aufray... ce sera la fin de tous vos ennuis...”
(Elle se tourne vers le médecin et hausse le ton jusqu’à ce que sa voix se brise)
Et qu’est-ce qu’il vous répond, quand vous lui ordonnez ce traitement ?   Ca, vous pouvez me le dire, ça pourrait m’aider, moi aussi...
LE MEDECIN
Calmez-vous, madame.  Je ne suis que le révélateur de vos faiblesses.

(A suivre)

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:31


VAISON LA ROMAIN : THEATRE ANTIQUE MAIS PAS SOLENNEL
Depuis quelques années le Festival est dédié à la danse.
Ca se prend un peu plus au sérieux que par le passé.
De grandes compagnies sont invitées pour un public très demandeur de danses contemporaines ou folkloriques.
Parfois, il y a des soirées choc, comme celle du 27 juin où a lieu la projection de GLADIATOR, de Ridley Scott, avec Rrussel Crowe.  Décor parfaitement adapté !

Ca se passe où ?
C’est le plus joli théâtre antique que je connaisse,  sans le gigantisme d’Orange ou l’austérité de Vienne, il est à l’échelle humaine et dans un environnement réjouissant.
Sur les gradins de pierre disposés en arc de cercle comme dans la Grèce antique, vous assistez à la lente descente du soleil couchant avant de vous laisser emporter par la magie de la danse.  Mais à partir de 22h, « y a l’humide qui tombe ! »

Depuis quand ?
Depuis les années trente, chaque été Vaison est envahi par les amateurs de spectacle en plein air sur des thèmes chaque fois différents.

Avec qui ?
Cette année, la danse  s’éclate, il y en a pour tous les goûts : les BALLETS PRELJOCAJ qui donnent « Blanche-Neige », la Compagnie Carolyn CARLSON, la Compagnie Antonio NAJARRA  et son « JAZZING FLAMENCO »,  STOMP un spectacle de danse et percussions...

C’est quand ?
Du 10 au 21 juillet 2009 et j'espère que vous avez déjà vos places !


AU BOUT DE MA JUMELLE, LA RENTREE THEÂTRALE


AU THEATRE DE LA PORTE ST MARTIN
« LA CAGE AUX FOLLES » de Jean POIRET.
On ne demande pas quel genre !
La comédie pur jus.  Ca risque d’être le hit de la rentrée.
Avec qui ?
Chirstian CLAVIER et Didier BOURDON.  Waaouh !
Ils sont mis en scène par Didier CARON, qui a fait entre autres « Un Vrai Bonheur » il y a quelques années.
Ca parle de quoi ?
Vous savez bien !
c’est quand ?
A partir du 12 septembre.
Mon avis ?
J’y serai !….

Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 08:30


« Dommage que dans la tournée de la Cage aux Folles, Poiret et moi n’étions pas homosexuels, nous aurions économisé beaucoup de chambres d’hôtel «
Michel SERRAULT

Dommage que lui ne soit plus là pour assister à la longue carrière de cette
pièce écrite comme une pochade et qui n’en finit pas de réjouir le public…
Je vous dis à demain, chers fous de théâtre.
Miss Comédie


Partager cet article
Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche