Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:36

 

MAMMOUTH, HYPER  SENSIBLEdepardieu.jpg

 

Je ne sais pas quoi dire de ce film. A première vue, un monument de lourdeur et de maladresse.  Le lendemain, on ne se souvient que ‘une histoire profondément humaine, que d’acteurs entraperçus comme filmés par une caméra invisible tant ils sont  vrais, émouvants, autour d’un DEPARDIEU jupitérien.

Pendant la projection, on s’irrite de ces plans saccadés, de ces couleurs criardes, de ces scènes tronquées, de ces arrêts sur image qui montrent un DEPARDIEU figé dans on ne sait quelle attente,  de cette musique naïve et sans grâce.

Le lendemain on se souvient seulement de quelques moment uniques comme il en arrive dans la vie : la    scène du caddie,  la scène de l’homme couché dans le supermarché, la scène  de la branlette, la scène de la poursuite à la Thelma et Louise, la scène de POELVORDE,  celle de Yolande MOREAU épelant son nom au téléphone, et… celle, qui vous cueille, du retour au bercail……

Pas bavard, MAMMOUTH.    Que des bribes, des mots simples jetés comme ça, comme dans la vie.

Une grande mélancolie traverse le film (il est dédié à Guillaume) et chacun la ressent comme si c’était la sienne, ce mal de vivre qui envahit notre société enrégimentée.

Non, MAMMOUTH, il ne faut pas croire, c’est pas CAMPING 2.

 

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:31

aquarium_calvados.jpg

Il est chez nous, encore vide, avec tous ses accessoires dans un carton à côté.  Pour les poissons, on attendra le dernier moment…

Il pèse un âne mort.   On est inquiets : quand il sera garni de ses trois sacs de sable, de ses galets et rempli d’eau, il sera intransportable…

Il faudra le remplir sur place, sur la scène donc, et après…ben on verra.

Nous avons des consignes strictes concernant le traitement de l’eau, le minutage de la lumière et la nourriture des poissons…

Je me demande si j’ai eu une bonne idée en  imaginant un aquarium en remplacement de la télé…

La semaine qui vient sera sans moi,  mais les kiosques sont pleins de nouvelles de Cannes, ça déborde de scoops et de polémiques, vous ne serez pas en manque.

A bientôt !

Miss Comédie

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 16:35

 

1269873097 affiche-63e-festival-de-cannes 23Ouverture sous la pluie  avec ROBIN DES BOIS.  Depuis le temps qu’on en parle, Russel CROWE a dû prendre queelques kilos.  Sur les marches on va le voir monter avec Cate BLANCHETT, Max von SYDOW (tiens ! de retour ?) et  tous les seconds rôles dont on ne connaît pas les noms.  Mais RIDLEY SCOTT, le metteur en scène, ne sera pas là.  Il se remet d’une opération du genou. Dommage pour la photo de famille.  D'autant que cette année, les  stars se font rares sur la Croisette !

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 16:29

 

 

ROBIN DES BOIS  LE VRAIrussell-crowe-444x600

 

Non, ce n’est pas qu’un ROBIN DES BOIS de plus, c’est une renaissance à la RIDLEY SCOTT, le magicien de toutes les légendes.

Ecrasés, Errol FLYNN et Kevin COSTNER, pauvres fantoches sans consistance.  Russel CROWE surgit, massif mais délicat, pas bavard mais maniant la flèche comme personne, dans l’univers foisonnant et cruel d’un XIIIème siècle  parfaitement reconstitué.

La critique de TELERAMA est suffisamment argumentée pour qu’on lui prête foi.

S’il n’était pas présenté hors compétition, il faudrait lui donner la palme pour son côté rassembleur.

 

 

KEN   LOACH  S’INCRUSTE

 

C’est du favoritisme !  A deux jours de l’ouverture, Thierry FREMEAUX annonce un nouveau film dans la Sélection, celui de Ken LOACH dont c’est la dixième participation aui Festival !   Son titre : ROUTE IRISH, il sera projeté le 20 mai et il y aura peut-être ensuite distribution d’irish coffees.  (Moi je n’aime pas du tout Ken LOACH).

 

 

LES DEUX VIEUX SALES GOSSES

 

WOODY ALLEN ne veut pas faire partie de la compétition.  Mais il veut être à Cannes.  Alors il présente son YOU WILL MEET A TALL DARK STRANGER dans lequel ne tourne pas Carla BRUNI.

JEAN-LUC  GODARD à 80 balais continue de faire des excentricités. Son film FILM SOCIALISME (qu’est-ce que ça veut dire ?)

 

MAIS Où SONT NOS STARS ?

 

Pour autant que je sache, il y aura cette année à Cannes, capitale du cinéma, deux comédiennes françaises superstar :  Juliette BINOCHE et Charlotte GAINSBOURG.  C’est un peu fort de café.   Les aficionados qui campent déjà

au pied des marches n’auront à se mettre sous la dent que des belles américaines :  Cate BLANCHETT, ROBIN WRIGHT PENN,  Kirsten DNST (la  Marie-Antoinette de Sofia COPPOLA), Gemma ARTERTON (vedette du film de Stephen FREARS : Tamara Drewe, hors compétition.

Mais où sont Catherine DENEUVE,  Nathalie BAYE, Isabelle ADJANI, Fanny ARDANT, Sophie MARCEAU, Vanessa PARADIS, Emmanuelle BEART ?  Dieu sait qu’on en a, des belles, nous aussi et pourquoi on les fait pas tourner ?

Ce sont elles qui excitent les photographes, qui mettent le feu au tapis rouge en perdant leur bretelle de sous-tif.  Elles avaient succédé aux belles Italiennes qui mettaient la Croisette à feu et à sang.

 

CANNES, FINI DE RIRE

 

Les badauds ne s’accoudent plus à la balustrade de la Croisette pour mater les starlettes en bikini  dans leur numéro de bronzette.

Plus de starlettes sur la plage ou alors, ce sont des fausses.  Les vraies se planquent dans leur chambre d’hôtel jusqu’à l’heure du taxi-driving to the red carpet.  D’ailleurs, les starlettes ça n’existe plus.  On connaît les it girls, les top models ou les espoirs.  Et là déjà, elles réservent leurs charmes  à l’exercice de leur métier mais à la ville, elles se cachent.

 Sophia LOREN faisait une pause au milieu du tapis rouge et tournait lentement sur elle-même  en envoyant des baisers. Vous imaginez Julette BINOCHE faisant ça ?

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 16:23

 

 

masque1 tragediePendant que mes trois stars de TENTATIVE D’ÉVASION  répètent à huis clos, je fais une petite parenthèse au sujet cannois :  LE PRIX GÉRARD vient d’élire ses lauréats et c’est Yann MOIX qui, cette année, s’est vu décerner ce méchant Prix pour son film CINÉMAN.  Je pense que ce film n’était pas plus mauvais qu’un autre et que les gens de ce Prix règlent leurs comptes. C’est facile, ils sont tous journalistes… A part Yann MOIX, il y a Luc BESSON, Carole BOUQUET, Anna MOUGLALIS pour sa prestation dans COCO AVANT CHANEL (là je dois dire…) et encore la belle Arielle DOMBASLE… tous ramassent des quolibets pour avoir fait honnêtement leur métier.

Le trophée ? C’est un bloc de béton doré qui pèse 10 kg.  Inutile de dire qu’aucun lauréat ne va chercher son prix.

Mieux vaut en rire ?  Demandez aux lauréats si ça les a fait marrer.

 

A bientôt pour d’autres cancans cannois,

 

Miss Comédie

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 15:57

 

 

palme_d_or.jpgEnfin, la vague est passée, mais elle a mis par terre les installations fragiles sur la Croisette.   Espérons qu’il n’y aura pas de Nouvelle Vague mais il n’y a pas trop de risques, car la Sélection cette année est aux mains des vétérans, comme je l’annonças la semaine dernière.

Aujourd’hui j’ai réuni quelques bribes de préliminaires parmi la foule de spéculations qui pullulent dans les médias…  

Je souligne seulement les quelques évènements qui m’interpellent personnellement.

 

Ma sélection d’acteurs pour ma pièce  TENTATIVE D’ÉVASION   se complète aujourd’hui avec le portrait de mon acteur principal et metteur en scène, Thierry BUENAFUENTE, que j’ai gardé pour la bonne bouche, miam miam.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 15:49

 

UNE  STAR  SIGNE L’AFFICHE1269873097 affiche-63e-festival-de-cannes 23

Oui, la photographe Brigitte LACOMBE est une star.  La preuve, elle vit aux Etats-Unis.  Ses portraits d’actrices et  d’acteurs font  du bruit dans les expos.

Elle nous a donné entre autres,  des images sublimes de Catherine DENEUVE, qui est déjublime, c’est dire.

 Ici, Julette BINOCHE écrivant dans l’air le chiffre  de l’édition 2010 du Festival, silhouette noire sur fond bleu nuit,  c’est très austère  mais ça a de l’allure.

Julette BINOCHE est en compétition dans un film de la sélection officielle. Je trouve que l’avoir choisie pour l’affiche est un peu tendancieux. C’est comme si Gilles JACOB et consorts avaient déjà  donné leur avis, non ?

 

JULIETTE BINOCHE  DOUBLEMENT À L’AFFICHEjuliette-binoche.jpg

 

Elle joue du stylo magique sur l’affiche du Festival,  c’est une chose.

Mais elle joue aussi un rôle de femme  meurtrie mais courageuse (un rôle fait pour elle) dans COPIE CONFORME, un film de Abbas KIAROSTAMI qui médite ici sur la perception d’une œuvre d’art.

On la dit formidable dans ce rôle et donc candidate pour le prix d’interprétation. Alors qui sait si, à force de la voir sur l’affiche, le jury ne sera pas inconsciemment influencé ?

 

LE CHIFFRE 63  INSPIRE MARTIN SCORSESE.

 

le-guepard-affiche_50696_4499.jpgQuel film eut la Palme d’Or en 1963 ?  Ce fut LE GUÉPARD, de Luchino VISCONTI.  Un film culte mais qui comportait des longueurs pour notre société avide d’aller vite au but.

Martin SCORSESE  s’est attelé à la tâche, aidé par un subside faramineux, offert par la maison GUCCI : 900 000 $ à la FILM FONDATION  que dirige le grand réalisateur.

La nouvelle copie sera projetée en exclusivité mondiale le 14 mai à CANNES.

Y aura de quoi faire pâlir de jalousie tous les autres réalisateurs.

 

CHARLOTTE FOR EVER

 

Elle sera là encore cette année !  Avec un film peut-être moins traumatisant que son ANTECHRIST de l’an dernier, j’espère pour elle !

charlotte

Ce film,  THE TREE, signé Julie BERTUCELLI, sera projeté en clôture du Festival, le dimanche 23 mai.

Ce film onirique, tourné en Australie, raconte l’histoire d’une petite fille que la mort de son père a traumatisée.  Elle entend sa voix surgir des profondeurs du tronc d’un arbre que son père affectionnait.  Elle veut faire partager ce mystère à sa mère et ses frères qui  hésitent à la croire…

Encore un sujet douloureux, sombre et végétal pour notre Charlotte, mais elle n’aura à subir aucune violence sexuelle, d’après le synopsis.

De toute façon, le film de clôture n’est pas en compétition.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 15:44

 

AFFICHE-1-jpg.jpg

Je l’ai gardé pour la fin, à tout seigneur tout honneur, il est à la fois au four et au moulin, insaisissable, mais  solide, à la fois bâtisseur d’un temple du rire, comique sensible faisant côtoyer le rire et les larmes, comme les plus grands ; et metteur en scène inspiré.

Il  donnera j’en suis sûre  à mon personnage principal CHARLES, tout un éventail de nuances :  il peut être, je l’ai vu, macho, ou  désarmé, martial ou naïf,  impérial ou déglingue.

J’ai hâte de le voir sur scène donner vie à mon CHARLES.

Comme promis voici la maquette de l’affiche, conçue et réalisée par CLÉMENT CORDÉRO, notre ex-créatif  devenu comédien.

A bientôt, des nouvelles de Cannes, des nouvelles de ma pièce.

 

Miss Comédie

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 13:43

 

Yen a marre de ces caractéristiques temporelles qui distinguent les gens « in » des  autres, ceix  qui parlent comme vous et moi.

  Tous ces termes  soi-disant tendance et déjà galvaudés sont devenus le signe de la plus grande plouquerie.   

 Jean ROCHEFORT n’est pas un people, c’est  un grand monsieur.

 Julie DELPY n’est pas glam, c’est  une artiste complète.   Tous deux cumulent les talents, la preuve ci-desssous.

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 13:35

 

JEAN ROCHEFORT ENFOURCHE SON CHEVAL DE BATAILLE235535-jean-rochefort-637x0-2.jpg

Il a mis le temps !  Mais c’était écrit dans son karma  : réaliser un film sur les chevaux, ses meilleurs compagnons, ses amis.

« Je fais mon premier film à 80 balais. J’en avais 30 quand je me suis vraiment mis à l’équitation….

CAVALIERS SEULS n’est pas exactement un documentaire, c’est une histoire sur l’Homo Sapiens, sur la nécessité des autres pour survivre, pour transmettre… »

Et quand on lui demande si lui aussi, comme le héros du film, a envie de transmettre, il répond «  Je  ne vois pas  ce que je pourrais bien transmettre. »

Là, point de cet humour acerbe qu’il a toujours pratiqué. C’est une affirmation sincère et sans chichis.

Comme lorsqu’il annonce son prochain projet, le rôle d’un vieux sculpteur dans un film espagnol de Fernando Trueba :  « ce sera mon dernier rôle. »

On ne s’apitoie pas, s’il vous plait.

 

 

JULIE DELPY,  HORS DES SENTIERS BATTUS

Là, je sacrifie àu buzz, car en ce moment elle est dans l’air.

Elle réalise des films  sans battre le rappel des medias.   Les gens de la rue ne la19309883.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100316_031723.jpg connaissent pas,  les gens du métier la respectent.    Sa filmo est impressionnante, mais  on ne la voit pas souvent sur le tapis rouge, ce n’est pas qu’elle est mauvaise, c’est qu’elle fait des choix hors des sentiers tapis rouge.

Son visage de madone n’invite pas à la gaudriole,  sa beauté est très intérieure. 

Je me souviens d’elle dans TYKKO MOON, ce film-BD d’Enki BILAL, elle jouait un personnage d’humanoïde tout-à-fait conforme à sa morphologie.

Elle a tourné avec les plus grands : GODARD (DETECTIVE), Bertrand TAVERNIER (La PASSION BEATRICE),  KIESLOWSKI (TROIS COULEURS…), dans la série URGENCES, de Michael CRICHTON, .

Son prochain projet est un peu gonflé : SKYLAB est un film de science-fiction où elle réunit des gens comme  Aure ATIKA, Noémie LVOVSKY, Bernadette LAFONT,  et surtout, le tout beau tout bon Eric ELMOSNINO qui fut un éblouissant GAINSBOURG. (Quoi ? vous le trouvez pas beau ?  Allons…)

La petite Julie  s’attaque à un truc casse-gueule, une aventure dans l’espace, mais… elle est capable de nous mettre en orbite.

 

Partager cet article
Repost0

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche