Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

*** LES LENDEMAINS DE MISS COMEDIE ***

« L’imagination est plus importante que le savoir » Albert Einstein

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

POTINS DE PLAGE Il paraît que Georges CLOONEY n’aime que les bimbos à petite cervelle et petite notoriété. Et alors ? Ca a l’air de beaucoup chagriner la journaliste de ELLE, qui peut-être aimerait bien l’interviewer à huis clos. Mais quand on est beau...

Lire la suite

C'EST UN AUTRE QUI LE DIT

Changement d’humeur, et d’humoriste ! Voici les annotations perfides de Pierre DESPROGES sur son Almanach de l’année 1988 . Ouvrons-le à la semaine du 21 au 27 août, puisque nous y sommes. Il y a 7 rubriques. Prenons la première : « LE CON DE LA SEMAINE...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Il fait 40° à Montélimar. Je vous recommande une pièce fraîche pour passer l'après-midinavec votre ordi. Les pilotes doivent souffrir sur les circuits, dans leur COMBINAISON ROUGE... Ou bien, vous pouvez vous installer à l'ombre dans le jardin,...

Lire la suite

COURTS METRAGES POUR L'ETE

LA COMBINAISON ROUGE . Elle accompagne pour la première fois son mari pilote à un Grand Prix. Elle s’est dérobée jusque là, elle n’a pas le goût de la vitesse ni d’attirance pour le milieu des circuits. Plutôt craintive, elle déteste le bruit et la violence...

Lire la suite

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

L’ETE JE RELIS MODIANO ET SES DIMANCHES D’AOÜT Pas seulement parce que le titre est comme fait exprès, mais c’est son livre le plus mystérieux. C’est une succession de questions sans réponses. Les personnages sont tous improbables, leurs relations sont...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

« Je me souviens des trois Evéchés, Metz, Toul et Verdun. » Comment ? Il n’y avait que trois évéchés à l’époque ? Et moi je me souviens que le département des Alpes de Haute Provence s’appelait les Basses-Alpes, et les Pyrénées Atlantique s’appelaient...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

« Je me souviens des trois Evéchés, Metz, Toul et Verdun. » Comment ? Il n’y avait que trois évéchés à l’époque ? Et moi je me souviens que le département des Alpes de Haute Provence s’appelait les Basses-Alpes, et les Pyrénées Atlantique s’appelaient...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

bonjour, vous êtes là ? Et ben vous avez de la constance, je vous admire et vous remercie. Mais c'est vrai que malgré les obstacles, je vous envoie de jolies petites choses. Le COURT METRAGE d'aujourd'hui a un petit côté Modianesque, sans me flatter (demain...

Lire la suite

COURTS METRAGES POUR L'ETE

LA PARFUMERIE DES ARTISTES ¨ La photo représente l’enseigne d’un vieux magasin dans une rue de Montmare. « La Parfumerie des Artistes. » L’enseigne est surmontée de deux fenêtres closes. Visiblement le photographe a voulu saisir le caractère naïf et touchant...

Lire la suite

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

SOIE JOUE SUR DU VELOURS Ceux qui ont lu « SOIE » d’Alessandro BARRICO se partageront en deux camps : ceux qui ont tellement aimé le livre qu’ils n’iront sûrement pas voir le film et ceux qui ont tellement aimé le livre qu’ils se précipiteront pour voir...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

Toujours Georges PEREC dans « JE ME SOUVIENS » Je me souviens de Robert Mitchum quand il disait « children… » dans le film de Charles Laughton « La Nuit du Chasseur ». Comment le disait-il ? Je n’ai pas vu ce film mais peut-être que vous revoyez la scène...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Cinq jours pour arriver à poster un blog. Vous direz que je me répète mais je ne m'y fais pas. Je n'arrive pas à admettre que notre pays ne possède que quatre émetteurs ORANGE, un par point cardinal. La lenteur des opérations me terrasse. Mes...

Lire la suite

COURTS METRAGES POUR L'ETE

La mouette L’été, Julie laisse sa fenêtre grande ouverte la nuit pour être réveillée par le jour. Ce matin pourtant, le lever du soleil n’aura pas lieu. Julie regarde les nuages lourds de pluie qui encombrent le ciel. Les toits ont la brillance grise...

Lire la suite

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

LA ROQUE D’ANTHERON NUIT DU PIANO, HAYDN SOUS LES ETOILES Dix sonates de Haydn et une de Mozart (pour la comparaison ?) interprétées en leur âme et conscience par trois pianistes de talent et d’horizon différent. Les 62 sonates de Haydn vont crescendo...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT

Georges PEREC dans « Je me souviens ». En exergue, il y a une phrase qui dit qu’il s’est inspiré d’un certain Joe, et de son livre « I remember ». Qui était Joe ? « Je me souviens de Lester Young au Club Saint-Germain ; il portait un complet de soie bleue...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Non, le rideau ne se lèvera pas sur une de mes pièces, mais sur de courtes scènes que j'écris spécialement pour le mois d'Août, on pourrait dire "Six pièces faciles " comme le titre d'un beau film de Bob RAFELSON; C'est d'ailleurs un vrai miracle...

Lire la suite

COURTS METRAGES POUR L'ETE

SCENE DE MENAGE « Mathilde t’a vu, hier après-midi, dans la rue ! - Ah bon ? - Tu n’étais pas seul. - Ah bon ? - Tu étais, paraît-il, avec une superbe blonde. - Ah bon ? - Vous marchiez sur le trottoir, enlacés… - Ah bon ? - Vous avez marché jusqu’à une...

Lire la suite

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

En corsaire vous êtes descendu au tabac-presse et vous avez lu la nouvelle et vous en pensez quoi ? Que la mort de Micaël JACKSON n’a pas fini de retomber, comme un feu d’artifice dont les millions d’étincelles allument des feux… dans les cerveaux des...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

Toujours Georges PEREC dans "Je me souviens" : « Je me souviens qu’au Monopoly, l’avenue de Breteuil est verte, l’avenue Heni-Martin est rouge, l’avenue Mozart est orange. » Est-ce que c’est toujours le cas ? Je ne joue plus au Monopoly, mais le jeu existe...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

Toujours Georges PEREC dans "Je me souviens" : « Je me souviens qu’au Monopoly, l’avenue de Breteuil est verte, l’avenue Heni-Martin est rouge, l’avenue Mozart est orange. » Est-ce que c’est toujours le cas ? Je ne joue plus au Monopoly, mais le jeu existe...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Nous voilà au mois d’Août. J’aurai peut-être du mal à vous faire part de mes impressions depuis mon poste avancé dans mon village reculé, mais même à des heures indues je vous retrouverai. Pour le summer time, on choisira sa tenue selon l'évènement,...

Lire la suite

COURTS METRAGES POUR L'ETE

LES FILLES SONT COMME CA Il m’a effleuré la main. C’est fou. Ca me fait un effet, pourquoi ça me fait cet effet-là ? Je me demande s’il l’a fait exprès. Et pourquoi il aurait effleuré ma main ? Et pourquoi pas ? Il a l’air complètement indifférent. Est-ce...

Lire la suite

SUMMER TIME, CORSAIRE, MINI, PAILLETTES OU BIKINI

Cet été si vous passez vos vacances en Charentes, vous ne passerez pas à côté d’Isabelle ADJANI, Benoit POELVOORDE, Sylvie TESTUD, Michel GALABRU, Julien DORE, Marina HANDS… Ils sont dans huit tournages différents, ainsi que DEPARDIEU qui, lui, cumule...

Lire la suite

C EST LUI QUI LE DIT...

LUI, C'est Georges PEREC, dans son livre "JE ME SOUVIENS". « Je me souviens des disques du Modern Jazz Quartet que mon père écoutait le soir quand nous étions couchés. » Oui, aujourd’hui après trente ans, on les écoute encore et encore. Vous vous souvenez...

Lire la suite

C EST LUI QUI LE DIT...

LUI, C'est Georges PEREC, dans son livre "JE ME SOUVIENS". « Je me souviens des disques du Modern Jazz Quartet que mon père écoutait le soir quand nous étions couchés. » Oui, aujourd’hui après trene ans, on les écoute encore et encore. Vous vous souvenez...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Et voilà la dernière scène des AMOUREUX DE LA SALLE D’ATTENTE. Avouez que j’ai bien calculé mon coup : 31 juillet, fe rideau tombe mais dans mon théâtre il n’y a pas de relâche, voyez. Un autre genre de divertissement vous attend pour le mois...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE _ scène 59 et fin

Le bureau de Maxime. MAXIME, TTHOMAS, puis SONIA HAPPY END;;; THOMZD Si tout d’un coup, là, elle débarquait, sans crier gare, parcequ’elle aurait oublié un bouquin, un gant, je sais pas moi, ou pour te dire au revoir, adieu, si elle débarquait sans crier...

Lire la suite

DES BRUITS QUI COURENT;;;

ENCORE UN BEST-SELLER Le livre qui va départager les deux pharaons dont je vous parlais la semaine dernière, RUSSO et Marc LEVY, nous vient des Etats-Unis et en France il tire déjà à 150 000 exemplaires. Son éditrice, NIL, a eu le nez creux, un flair...

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT;;;

Georges PEREC dans « Je me souviens »… « Je me souviens de Ringo Starr et de Barbara Bach dans un épouvantable film de science-fiction. » Oui, et quel était ce film ? Je vous le demande ? Ca doit pouvoir se trouver mais j’ai la flemme de chercher. Bon...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Pour LES AMOUREUX, c'est bientôt la fin. ELLE est derrière la porte, mais il ne le sait pas. THOMAS, son fils, a tout manigancé mais à tout moment ça peut déraper. Ensuite, on parle encore de festivals, bien sûr, le théâtre quitte les salles...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 58

Le bureau de Maxime. MAXIME, THOMAS ON DIRAIT QUE C'EST FOUTU... LUI C’est trop tard. Elle m’a vu comme j’étais : un vieux con. Elle a raison de partir. Je lui aurais rendu la vie impossible. Je l’oublierai. THOMAS Ah ah ah ! Ne me fait pas rire. Tu ne...

Lire la suite

FESTIVALS ... WHAT ELSE ?

FESTIVALS ... WHAT ELSE ?

REMONTÉES MÉCANIQUES ET AUTRES RECORDS Record de fréquentation pour AIX et quand on sait le prix des places les organisateurs doivent se frotter les mains. Hier avait lieu la dernière production, LA FLUTE ENCHANTEE DE MOZART, au Grand Théâtre de Provence....

Lire la suite

C'EST LUI QUI LE DIT...

Georges PEREC dans « JE ME SOUVIENS » « Je me souviens des photos de Brigitte Bardot nue dans l’Express. » Oui et à propos, qu’est-ce qu’elle devient, Brigitte Bardot, la bombe absolue des années … 60 ? Elle est comme Sonny Rollins, elle se tient à la...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! trop de chaleur nuit. Il vaut mieux nager que faire du jogging. Ou bien s'asseoir devant une pièce de théâtre, surtout quand elle est proche du dénouement. Dans un instant les AMOUREUX vont... mais patience, encore deux scènes et vous saurez...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 57

Le bureau de Maxime. MAXIME, THOMAS MAXIME se retourne vers son fils) Elle a cru que j’étais assez bête pour me faire avoir... Mais pour qui me prend-elle, cette gourgandine ? Je l’aime, je l’aime comme un fou, elle n’a jamais compris ça... Et tu crois...

Lire la suite

JUSTE UN COUP DE COEUR

JUSTE UN COUP DE COEUR

DEUX OU TROIS CHOSES QUE JE SAIS DE LUI… SEMPE est né à Bordeaux. Son atelier est au 7ème étage d’un immeuble boulevard Monyparnasse, d’où il voit les toits de Paris. SEMPE a une passion pour la musique. Il adore Ravel, il a un jour rencontré Count Basie...

Lire la suite

UNE REPLIQUE QUI ME PLAIT

« Ce que vous ne paraissez pas comprendre, c’est que le théâtre de demain c’est un théâtre d’idées ! - Oui… Et bien moi, ce qui m’intéresse (…) c’est le théâtre d’aujourd’hui ! » (Jean Anouilh - Le Rendez-vous de Senlis) Celle-ci je vous l’ai déjà citée,...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Plus que trois scènes et vous saurez si les AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE sont définitivement brouillés ou bien s'ils se tomberont dans les bras, pulvérisés par l'amour plus fort que l'allergie. Vous serez contents de savoir aussi que la Haine...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 56

Le bureau de Maxime MAXIME, THOMAS THOMAS TIENT LE BON BOUT LUI Elle va dégager ? THOMAS Oui, c’est décidé, elle déménage le 24 et elle part s’installer en province, elle n’a pas voulu me dire où. Elle se retire de ta vie, pour te laisser guérir en paix...

Lire la suite

ILS FONT UN CARTON

ILS FONT UN CARTON

LA HAINE, d’OFFENBACH au CORUM DE MONTPELLIER : Apparemment, une soirée exceptionnelle, un grand moment d’émotion. Beaucoup de facteurs réunis : l’œuvre, d’abord, totalement inédite, découverte récemment par le musicologue Jean-Christophe Keck. C’est...

Lire la suite

MA PETITE PHRASE À MOI

« Tu en as de la chance, tu sais, d’avoir un mari aussi cultivé. Il est un peu précieux, pas très naturel, un peu coincé même, je dirais… mais vous allez tellement bien ensemble ! » Voilà, c’est une variante de la phrase de Ruquier de mercredi… Pas mal...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! De retour en ville, ce matin, mon blog s'est envolé tout seul, plus de problème de connexion. Mais pendant tout le mois d'Août, ce sera comme si je vous écrivais de Patagonie. Soyez très attentifs à la scène d'aujourd'hui : THOMAS est en train...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 55

Le bureau de Maxime. MAXIME, THOMAS L’avocat du diable ? THOMAS Sonia est en dépression nerveuse. LUI Ah bon, voilà autre chose. THOMAS A cause de toi. LUI De mieux en mieux. THOMAS Pourquoi tu refuses de la voir depuis une semaine ? LUI Parce que j’ai...

Lire la suite

MES COUPS DE COEUR DE L'ETE

MES COUPS DE COEUR DE L'ETE

UNE PARTIE DE PETANQUE SUR LA PLACE DE LA GARDE ADHEMAR Il faut arriver à l’heure de l’apéritif, vers 7h du soir. Le soleil commence à peine à roussir au-dessus de la plaine où courent de concert le TGV, l’autoroute du Sud, le canal de lPierrelatte et...

Lire la suite

MA PETITE PHRASE POUR GROSSE CHALEUR

- Tu as de la chance, tu sais, d’avoir un mari aussi attentif. Il est un peu rustre, pas très cultivé, un peu beauf même, je dirais… Mais vous allez tellement bien ensemble ! (Laurent RUQUIER - Grosse chaleur) C’est pas méchant ! C’est rigolo ! Et vous...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! Si vous avez délaissé la bronzette pour venir lire la suite des aventures des AMOUREUX DANS LA SALLE D4ATTENTE, vous avez bien fait : c'est aujourd'hui que THOMAS commence son travail d'approche pour amener son père à considérer sa relation...

Lire la suite

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTEBTE - scène 54

Le bureau de Maxime. MAXIME, THOMAS LES MOTS QUI FONT MOUCHE THOMAS Et la faute à qui ? LUI La faute à qui... THOMAS A ce connard de toubib. LUI Qu’est-ce que tu racontes ? THOMAS Depuis que tu le vois, tu pédales dans la choucroute. Et tu tousses toujours....

Lire la suite

MES COUPS DE COEUR DE L'ETE

UN FESTIVAL : A NICE LE MEILLEUR DU JAZZ EST LÀ… ! Le rendez-vous annuel et incontournable des initiés et des simples amoureux du jazz. Chaque année, NICE devient un faubourg de la Nouvelle Orléans et l’on croise sur la Promenade davantage de personnages...

Lire la suite

La petite phrase pour pêcheurs au long cours

- Dieu condamne la violence. - Dieu n’est pas marié, monsieur l’abbé . (Jacques Deval « La Rose de Septembre »- Moi je dirais : Dieu n'a pas d'ordinateur. Pour arriver à cette petite phrase, j'ai mis deux heures montre en main. Mais ne nous énervons pas,...

Lire la suite

PETIT LEVER DE RIDEAU

PETIT LEVER DE RIDEAU

Bonjour ! C'est l'été, les plages s'emplissent de bronzés et les bords de mer s'emplissent de méduses, mais dans mon théâtre le rideau se lève sur les AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE. On approche du dénouement. Vont-ils se retrouver ou se perdre, ces deux...

Lire la suite