Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 13:19

 

ARDITI,  LE  DUBOIS IDÉAL ?

MARIVAUX était-il un people quand il a écrit LES FAUSSES CONFIDENCES ?Th--tre_des_C-lestins.jpg

En tout cas, il l’est devenu.  Cette pièce fait le tour du monde et des salles, inlassablement.

Aux CÉLESTINS de Lyon,  PIERRE ARDITI et ANOUK GRIMBERG dans ces rôles mythiques.  Mise en scène classique de Didier BEZACE.

Quand je débutais dans le métier,  j’entendais mes camarades comédiens parler du rôle de Dubois comme  du rôle idéal.  Ils voulaient tous travailler Dubois, comme nous les filles, on voulait travailler Célimène.

Pierre ARDITI est un Dubois impeccable.  Mais Anouk  GRINBERG…  Quelle idée d’en avoir fait Araminte ?  Elle a toutes les nuances du jeu physique, c’est une comédienne sensible, sincère.  Mais sa voix est celle d’un titi parisien, on ne comprend strictement rien à ce qu’elle dit, elle crie pour se faire entendre, comme sa suivante MARTON, elle aussi sortie de la cour de récré du lycée Montaigne.   Manque de métier. Mépris de l’enseignement des bases élémentaires de la technique du comédien.

Maintenant, on monte sur scène comme on se lance dans la photo ou la musique, juste parce que ça fait envie.  Apprendre les bases, pffftt ! pas la peine.  On  est doué.  On a l’instinct. Et ben ça suffit pas au théâtre.  Au ciné, oui, ça peut suffire.  Mais pas au théâtre.   Pierre ARDITI, quand il murmure « oui madame », on l’entend clairement jusqu’au dernier rang d’orchestre.

Bon, dans l’ensemble c’est un beau spectacle respectueux de l’inimaginable machination  inventée par ce machiavélique Marivaux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche