Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« L’imagination est plus importante que le savoir » Albert Einstein

IMPRESSIONS DE CINÉMA

 

MAMMOUTH, HYPER  SENSIBLEdepardieu.jpg

 

Je ne sais pas quoi dire de ce film. A première vue, un monument de lourdeur et de maladresse.  Le lendemain, on ne se souvient que ‘une histoire profondément humaine, que d’acteurs entraperçus comme filmés par une caméra invisible tant ils sont  vrais, émouvants, autour d’un DEPARDIEU jupitérien.

Pendant la projection, on s’irrite de ces plans saccadés, de ces couleurs criardes, de ces scènes tronquées, de ces arrêts sur image qui montrent un DEPARDIEU figé dans on ne sait quelle attente,  de cette musique naïve et sans grâce.

Le lendemain on se souvient seulement de quelques moment uniques comme il en arrive dans la vie : la    scène du caddie,  la scène de l’homme couché dans le supermarché, la scène  de la branlette, la scène de la poursuite à la Thelma et Louise, la scène de POELVORDE,  celle de Yolande MOREAU épelant son nom au téléphone, et… celle, qui vous cueille, du retour au bercail……

Pas bavard, MAMMOUTH.    Que des bribes, des mots simples jetés comme ça, comme dans la vie.

Une grande mélancolie traverse le film (il est dédié à Guillaume) et chacun la ressent comme si c’était la sienne, ce mal de vivre qui envahit notre société enrégimentée.

Non, MAMMOUTH, il ne faut pas croire, c’est pas CAMPING 2.

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article