Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

FEYDEAU RÉJOUIT LES MOLIÈRES

 

moliere-buste.JPGSuper idée !  Quoi de plus naturel que d’assister à une pièce de théâtre avant la distribution des récompenses aux gens de théâtre ?

Surtout un Feydeau, et celui-ci, FEU LA MÈRE DE MADAME,  superbement enlevé par Jean-Luc MOREAU, superbement joué par Patrick CHESNAIS, Emmanuelle DEVOS, Sébasttien THIERY et Christine Murillo,  un régal de 50 minutes à peine, était de nature à  dérider les plus grognons, et ben non ! Comme un trouble-fête hargneux, la politique a  lancé sa pointe venimeuse, faisant disparaître les sourires et l’émotion, rabaissant notre art à une vulgaire affaire de  syndicalistes. 

 


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article