Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 15:49

 

UNE  STAR  SIGNE L’AFFICHE1269873097 affiche-63e-festival-de-cannes 23

Oui, la photographe Brigitte LACOMBE est une star.  La preuve, elle vit aux Etats-Unis.  Ses portraits d’actrices et  d’acteurs font  du bruit dans les expos.

Elle nous a donné entre autres,  des images sublimes de Catherine DENEUVE, qui est déjublime, c’est dire.

 Ici, Julette BINOCHE écrivant dans l’air le chiffre  de l’édition 2010 du Festival, silhouette noire sur fond bleu nuit,  c’est très austère  mais ça a de l’allure.

Julette BINOCHE est en compétition dans un film de la sélection officielle. Je trouve que l’avoir choisie pour l’affiche est un peu tendancieux. C’est comme si Gilles JACOB et consorts avaient déjà  donné leur avis, non ?

 

JULIETTE BINOCHE  DOUBLEMENT À L’AFFICHEjuliette-binoche.jpg

 

Elle joue du stylo magique sur l’affiche du Festival,  c’est une chose.

Mais elle joue aussi un rôle de femme  meurtrie mais courageuse (un rôle fait pour elle) dans COPIE CONFORME, un film de Abbas KIAROSTAMI qui médite ici sur la perception d’une œuvre d’art.

On la dit formidable dans ce rôle et donc candidate pour le prix d’interprétation. Alors qui sait si, à force de la voir sur l’affiche, le jury ne sera pas inconsciemment influencé ?

 

LE CHIFFRE 63  INSPIRE MARTIN SCORSESE.

 

le-guepard-affiche_50696_4499.jpgQuel film eut la Palme d’Or en 1963 ?  Ce fut LE GUÉPARD, de Luchino VISCONTI.  Un film culte mais qui comportait des longueurs pour notre société avide d’aller vite au but.

Martin SCORSESE  s’est attelé à la tâche, aidé par un subside faramineux, offert par la maison GUCCI : 900 000 $ à la FILM FONDATION  que dirige le grand réalisateur.

La nouvelle copie sera projetée en exclusivité mondiale le 14 mai à CANNES.

Y aura de quoi faire pâlir de jalousie tous les autres réalisateurs.

 

CHARLOTTE FOR EVER

 

Elle sera là encore cette année !  Avec un film peut-être moins traumatisant que son ANTECHRIST de l’an dernier, j’espère pour elle !

charlotte

Ce film,  THE TREE, signé Julie BERTUCELLI, sera projeté en clôture du Festival, le dimanche 23 mai.

Ce film onirique, tourné en Australie, raconte l’histoire d’une petite fille que la mort de son père a traumatisée.  Elle entend sa voix surgir des profondeurs du tronc d’un arbre que son père affectionnait.  Elle veut faire partager ce mystère à sa mère et ses frères qui  hésitent à la croire…

Encore un sujet douloureux, sombre et végétal pour notre Charlotte, mais elle n’aura à subir aucune violence sexuelle, d’après le synopsis.

De toute façon, le film de clôture n’est pas en compétition.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche