Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MALSAINE, MA SCÈNE ?

 

CONSULTATION GRATUITE

La plaque  indiquait  « Raymond Acquaviva, psychologue diplômé, 3ème étage. »

Rosellyne appuya sur l’interphone et la porte s’ouvrit d’elle-même.

Le couloir était sombre, elle chercha la  minuterie d’abord, l’ascenseur ensuite.

Elle ne trouva ni l’un ni l’autre et entreprit de monter l’escalier de bois qui sentait l’encaustique.  Sur le palier du 3ème étage, la porte du milieu devait être  celle du docteur Acquaviva.  Les deux autres portaient des noms inconnus.

 Elle sonna et entendit « Entrez ! » prononcé par une voix masculine.

Elle tourna la poignée et poussa la porte qui donnait directement sur une pièce

qui devait être le cabinet du docteur.  Un grand bureau encombré de papiers, une bibliothèque derrière, et deux fauteuils devant.

Le  docteur était assis, visiblement il ne l’attendait pas.

« Bonjour, que puis-je pour vous ?

- Et bien j’avais rendez-vous à quatre heures…

- Ah bon ?  (Il feuilleta un agenda)  Non, pas trace de rendez-vous.

-  Pourtant… je suis sûre… et bien je reviendrai…

- Ecoutez puisque vous êtes là, asseyez-vous, expliquez-moi votre problème.

 Je verrai s’il est de mon ressort.

- Voilà, c’est que depuis quelque temps… je perds les pédales.

- C’est un peu normal à notre époque, vous n’êtes pas la seule. Vous cherchez un moyen d’échapper à… 

  - Oui,  il en demande toujours plus, vous comprenez.

-  C’est vrai, ils sont de plus en plus gourmands… Vous êtes mariée ?

-  Oui mais  c’est pas une raison pour me sucer jusqu’à la moëlle !

- Vous êtes  à découvert  ?

-  Focément, il  faut  faire des acrobaties…

- Vous  pouvez vérifier  votre position sur Internet.

-  Oui mais c’est toujours pour me retrouver en-dessous !

-  Et bien, le mois suivant vous vous redressez ?

-   C’est pas tous les mois, c’est tous les jours !

-  Impôt quotidien ?   Ca m’étonne.   

-  Oh la plupart du temps  ça se passe sans avoir besoin d’un pot.

-  Vous n’êtes pas très claire. Et votre mari est impuissant à assumer ?

Roselyne fond en larmes.

-  Impuissant ? Il est pas impuissant, il me viole chaque soir !

Un blanc.

-  Attendez.  Vous me parlez de quoi, là ?

- De mon problème !  Vous êtes psychologue, je vous raconte mon problème

  de couple !

L’homme assis derrière le bureau se leva et  tendit la main à Roselyne :

- Madame je  me présente : Robert Joly, conseiller fiscal.  Vous vous êtes

  trompée d’étage.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article