Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

C'EST LUI QUI LE DIT

Georges PEREC dans « Je me souviens ». En exergue, il y a une phrase qui dit qu’il s’est inspiré d’un certain Joe, et de son livre « I remember ». Qui était Joe ? « Je me souviens de Lester Young au Club Saint-Germain ; il portait un complet de soie bleue avec une doublure de soie rouge. » Ca me rappelle Miles Davis au Festival Jazz à Vienne ; il portait une veste de satin chamarré qui jetait mille feux. Les grands musiciens de jazz américains ont toujours eu un grand souci de l’élégance. Notre Johnny perpétue cette tradition…
Miss Comédie
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article