Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 55

Le bureau de Maxime.
MAXIME, THOMAS

L’avocat du diable ?

THOMAS
Sonia est en dépression nerveuse.
LUI
Ah bon, voilà autre chose.
THOMAS
A cause de toi.
LUI
De mieux en mieux.
THOMAS
Pourquoi tu refuses de la voir depuis une semaine ?
LUI
Parce que j’ai besoin de réfléchir.
THOMAS
A ce que t’a dit ton connard de toubib ?
LUI
Oui... entre autres choses.  Mon connard de toubib, comme tu dis si joliment, m’a amené à me poser des questions.  Il est toujours bon de se poser des questions, à mon âge.
THOMAS
Il l’a amenée, elle aussi, à se poser des questions.  Et de questions en questions, on en perd le ciboulot.  Parce que tu crois, toi, que Sonia est la “cause” de ton allergie ?
LUI
Je ne le crois pas, je le refuse.  Mais je l’envisage.
THOMAS
Faut-il te rappeler que d’après ton connard de toubib, Sonia était la “cause” de MON allergie ?
LUI
Oui, c’est vrai.
THOMAS
Et où elle en est, mon allergie ?  Il y a belle lurette que je suis guéri. Et Sonia est toujours dans les parages.
LUI
Oui... c’est vrai.
THOMAS
“Oui, c’est vrai”.... A ça, tu n’avais pas réfléchi, hein ?  Et maintenant je vais te faire réfléchir sur quelque chose de bien embêtant.  Tu as eu l’air tellement froid et distant au téléphone, chaque fois qu’elle t’appelait, qu’elle est maintenant persuadée que tu appliques le traitement de ton connard de toubib.  Et donc, qu’il faut qu’elle dégage.  Donc, elle va dégager.

(A suivre)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article