Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 18:03
FESTIVAL D’AVIGNON : OU EST PASSÉ JEAN VILAR ?

Avignon, il faut bien que j’en parle. C’est THE festival de l’été.
Mais je ne sais par quel bout le prendrte.  Je ne vais pas vous le faire découvrir, vous qui aimez le théâtre avez dû faire le voyage au moins une fois dans votre vie…
Mais il est devenu tellement protéiforme, tellement flabelliforme, tellement inégal, tellement contradictoire, tellement galvaudé, tellement squatté, que je ne peux aucunement vous diriger dans ce dédale.
Tant d’hommes l’ont pris en mains,  plus ou moins hommes de l’art, plutôt gestionnaires… Le Festival a perdu sa force emblématique pour devenir un énorme marché du théâtre international…. pas commercial !
Le programme du IN, on le connaît, il ne varie pas trop d’une année sur l’autre depuis quelques années. Il est abscons et réservé aux professeurs de linguistique.
Pour le OFF, le « supermarché du théâtre », avec ses1000 spectacles éparpillés dans les lieux les plus insensés de la ville, impossible de faire un recensement.
Il se produit parfois des chefs-d’œuvre à Avignon.  Le OFF recèle des trésors de talents qui attendent l’occasion de se faire entendre.
Cette année, nous serons au courant par la rumeur, ce bouche-à-oreille des amateurs qui voient jusqu’à dix pièces par semaine, et des noms surgiront de l’anonymat.
Attendons.

Moi, j’en suis restée à DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE dans la Cour d’Honneur : mise en scène Jacques LASSALLE, flamboyante.  Dom JUAN :  Andrzej SEWERYN, fantastique.
ELVIRE : Jeanne BALIBAR, magnifique. Une distribution magistrale.
Depuis c’st un grand vide émotionnel.  (Que celui qui n’est pas d’accord me laisse un commentairte !)


AU THEATRE DE L’OEUVRE

« L’ILLUSION CONJUGALE », de Eric ASSOUS, un auteur qui a le vent en poupe (Les BELLES SŒURS)

C’est quel genre ?
Une comédie pur jus.

Ca parle de quoi ?
C’est un couple qui a décidé de s’avouer toutes leurs cachotteries.  Ca tourne mal, en général. Mais ça fait beaucoup rire, toujours.

Avec qui ?
Jean-Luc MOREAU signe la mise en scène et joue le mari
tandis qu’Ilsablle GELINAS joue la femme.

C’est quand ?
A partir du 21 août.

Mon avis ?
Pas de surprise. Si l’on vient pour rigoler un bon coup, on rigole un bon coup.





Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche