Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:16
JAZZ A VIENNE,  LES GRADINS ROMAINS POUR LE GRATIN DU JAZZ.

Depuis quand ?  
Depuis 1981 seulement… enfin, ça fait quand même 28 ans, mais je trouve pas ça énorme, je croyais plus.
Ca se passe où ?
Sur la scène du Théâtre antique  pour les évènements majeurs, et dans d’autres lieux de la ville.
Vienne est la seule ville avec Lyon à posséder un théâtre antique avec odéon mais il ne lui sert à rien, l’odéon,  car on le visite pas. Le théâtre, lui, se visite et ses 46 gradins qui peuvent accueillir 8.000 spectateurs s’élèvent jusqu’au sommet de la colline qui domine toute la ville. C’est très beau comme cadre, et la musique de jazz dans ce décor devient complètement anachronique !
Avec qui, ?
D’immenses musiciens de jazz s’y sont produit, de Miles Davis à Michel Petrucciani, Stan Getz etc.  Cette année le thème du Festival est le métissage, on pourra écouter Barbara Hendricks, Mc Solaar, Youssouf n’Dioun et d’autres grandes figures moins connues de nous dans le gospel et la musique africaine.  Finalement, cette année n’est pas follement excitante, les stars ne sont pas au rendez-vous… Il faut être très spécialisé dans les musiques du monde pour avoir envie d’y aller.
C’est quand ?
Du 27 juin au 10 juillet.  C’est bientôt !

LUCKY LUKE : UN FESTIVAL DUJARDIN !
Pour ceux qui ont vu « Brice de Nice », le nom de JAMES  HUTH n’est pas celui d’un réalisateur américain.  DUJARDIN et lui c’est une paire de potes.  Ils ont dû concevoir cette idée de faire un film sur Lucky Luke, comme on conçoit un canular.
Et pourtant, tudieu, c’est carrément une superproduction ! tourné en Argentine, dans les conditions d’un vrai western à la Sergio Leone.
Le défi pour DUJARDIN, c’est de ne pas faire de Lucky Luke un clown.
Il dit que pour le rendre crédible, ils ont procédé comme au théâtre, en étudiant le personnage en amont : qui est Lucky Luke ?  Pourquoi est-il si cool ?  Pourquoi il arrive pas à tuer même les méchants ?
Je me demande s’ils ont eu la réponse à ces questions.  Pas facile de situer un mec qui n’existe pas.
Mais quoiqu’il fasse de son personnage, on adorera DUJARDIN.

UNE PARENTHESE
De sa voix un peu chevrotante, au micro de France Musique, Michel ROBIN vient de dire ceci : « Je n’aime pas les metteurs en scène. Au théâtre, l’important c’est le texte, et les acteurs. »
Michel ROBIN est un très grand comédien du Français. Il a joué sous la direction des plus grands metteurs en scène et actuellement il joue UBU ROI dans la salle Richelieu de la vénérable Maison, mis en scène par Jean-Pierre VINCENT.
Comment juger cette phrase ?  Il a dit ensuite « Voilà, ce que je viens de vous confier  va me coûter ma carrière. »  Il était donc conscient de l’énormité de la chose.  Il l’a dite pourtant, comme pour se délivrer d’un fardeau.
Combien de fois a-t-il du se taire, ravaler ses larmes d’acteur qui, lui seul, sait ce que veut dire son personnage ?
Bien sûr, il faut un chef d’orchestre sinon chaque musicien fait n’importe quoi. Un metteur en scène est un coordinateur.  Mais est-ce qu’il ne sacrifie pas pour le bien de tous, le talent caché d’un seul ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche