Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 36

 Le cabinet du docteur ..  Maxime est assis dans l’un des fauteuils.

LUI, LE MEDECIN

UN BILAN PAS TRES POSITIF



LE MEDECIN
Alors comment ça va.
LUI
Pareil.  Je tousse toujours comme un malade.
LE MEDECIN (l’air sévère)
Vous ETES malade.  Vous avez pris ce que je vous ai ordonné ?
LUI
Oui.
LE MEDECIN
Bien.  Maintenant il va falloir procéder à l’élimination des causes.
LUI
Oui ?
LE MEDECIN
Nous avons fait, souvenez-vous, un rapide recensement des éléments suspects de votre environnement.  En numéro 1, je mets le tabac, bien entendu.
LUI
Pas question de me faire arrêter.
LE MEDECIN
Vous êtes libre.  Deuxièmement, vous travaillez dans une agence de publicité comme directeur de la création.  je n’ai pas une grande expérience de cette activité mais je crois savoir que ce que vous appelez les “créatifs” travaillent tous dans une même pièce, le “studio de création”, et que certains d’entre eux utilisent sans le savoir des produits toxiques pour dessiner, tracer, coller...
Utilisez-vous vous-même des feutres indélébiles, par exemple, pour confectionner vos maquettes ?
LUI  (haussement d’épaules)
Il y a longtemps que je travaille sur ordinateur.
LE MEDECIN
Et les autres ?
LUI
Les autres ? Ben, la plupart aussi... Il y a encore des gens qui font des maquettes au feutre, bien sûr...

(A suivre)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article