Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 07:31

La salle d’attente.
LUI,  ELLE, puis LE PETIT HOMME

LA LOGIQUE FEMININE


ELLE
Mais non !  Pas plus que maintenant je ne pourrai dire ça ! Personne ne peut être sincère en disant ça !  Comment peut-on s’engager ainsi à la légère ?  Ceux qui le font n’ont pas le respect de l’autre.
(voyant son visage changer de couleur)  Préfèrerais-tu que je te fasse mille serments de fidélité pour ensuite disparaître et te laisser avec une immense frustration ?
LUI
Tout ça c’est trop compliqué. Tu m’aimes, oui ou non ?
ELLE
Déjà, le terme “je t’aime” est définitif.  Je suis attirée par toi mais je ne sais pas si c’est de l’amour.
LUI
Tu m’énerves à la fin avec ta psychologie.  Moi je ne demande qu’une chose, c’est que mon amour ne soit pas à sens unique. Voilà.
ELLE
Et moi je demande que tu respectes mon désir de ne pas m’engager à la légère.
LUI
On a un couple dont l’un donne et l’autre se contente de promesses.
Joli partage !
ELLE
On ne se comprend pas.
LUI
Je commence à m’en inquiéter sérieusement.  (Il va  vers la porte)
Mais qu’est-ce qu’il fout, à la fin, ce toubib !  Tu délires de plus en plus ...  Allez, arrêtons ces conneries, j’en perds les pédales.
ELLE
Ce qui arrive, c’est que tu réalises que je ne suis pas bien pour toi, tu comprends aujourd’hui que je suis la cause de tout !
LUI
Ecoute, c’est moi seul qui suis juge, tu entends ?  Je te conjure de te taire et de te calmer.  
(à la cantonnade)
Ces retards sont insupportables, à chaque fois c’est pareil.  Il y a quelqu’un chez lui ou il s’est endormi, cet abruti !

Il  ouvre la porte du couloir menant au cabinet.

LUI
Il y a quelqu’un ?  Mademoiselle !  (à la cantonnade) Madame est très mal, elle a de la fièvre, au moins quarante, et il serait souhaitable que le docteur la reçoive d’urgence, ou bien nous repartons dans la minute qui suit !
VOIX DE L’ASSISTANTE
Le docteur est avec un grand malade, monsieur.  Nous ne sommes pas au dispensaire, ici.  Les visites durent longtemps, c’est pour le bien de chacun.
LUI, furieux
Et bien dites au docteur... 

(on entend des bruits de voix et entre le petit homme)
LE PETIT HOMME, enfilant ses gants
Oui, le problème c’est l’antidote... Les microbes se transmettent l’antidote...  Il y a pourtant une solution... mais personne n’en aura le courage...  L’extermination...  totale...  de la Femme !

(Il prononce ces derniers mots en passant la porte, on ne distingue que vaguement le mot “femme”).

(A suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche