Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

MON FESTIVAL DE CANNES

….. C’EST AUJOURD’HUI :

*  LOS ABRAZOS RATOS  de Pedro ALMODOVAR
 * VINCERE  de Marco BELLOCHIO


Encore un film d’ALMODOVAR qui arrive précédé d’un grand frisson de curiosité.  On sait qu’il y aura du sexe, de l’humour, la sublime Penelope CRUZ, et un côté morbide qui lui plait bien. Nous verrons demain.

 ALORS ?
Premieres rumeurs de polémique autour du film de Lars von Triers, comme c’était à prévoir.  « Film romantique ou provoc ? Les avis varieront d’un extrême à l’autre. L’auteur dit qu’il se veut proche de l’univers d’Edgar Poë. Finalement, ça donne envie de voir.
Rien lu sur le film de Ken Loach, en fait qui s’intéresse à Eric CANTONA dans le cinéma ?


 C’EST LE KING !

Il a beau dire, le gros journaliste, JOHNNY reste le seul vrai agitateur de passions dans un stade ou dans la rue. Sur la Croisette, il a fait hurler de joie les minettes et les rombières, sans distinction de culture. Son film est peut-être raté, on devient ridicule quand on en déduit que Johnny est KO.




HORS  FESTIVAL

  Stéphane FREISS incarnerait Albert CAMUS dans un téléfilm  que diffusera France 2 à l’occasion du 50ème anniversaire de sa mort.  Adapté du PREMIER HOMME, récit posthume  d’Albert Camus par Laurent JAOUI.
Y  en a marre de ces « biopics » à la noix, qui compensent l’absence d’imagination
 par des revivals plus ou moins bidons.


… C’ETAIT  HIER…

1963.  Anna KARINA et Jean-Luc GODARD sont là pour leur film A BOUT DE SOUFFLE.   Non sélectionné pour la course à la Pallme d’Or, il fut présenté hors compétition dans un cinéma de la rue d’Antibes et fit un tabac, comme chacun sait.
Pour cette photo, cette année-la Henri TRAVERSO avait déjà pris la succession de son grand-père et se préparait  à transmettre sa passion à son fils Gilles.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article