Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 08:39


La salle d’attente est plongée dans la pénombre, tous stores baissés.  On sent que dehors le soleil tape.  Sonia est assise en compagnie d’une dame plus âgée, visiblement sa mère.  Elles portent des tenues d’été et la mère s’évente avec un journal.
SONIA,  SA MERE.

LA MERE
Il n’y a pas la climatisation chez ton médecin ?
ELLE
Non maman.  Pas pour un mois par an ...
LA MERE
Deux...  parfois trois.  Enfin.  L’essentiel est que ce docteur trouve la cause de mes insomnies.
ELLE
Tu sais, il ne fait pas de miracles.  Si ça se trouve, tes insomnies ont une tout autre cause que l’allergie.  Allergie à quoi ?
LA MERE
Ben, je sais pas, moi, la plume, la poussière, le noir, le Duphalac...  c’est à lui de voir. 
ELLE
Je te préviens, c’est long à trouver.  Il n’a pas encore trouvé la mienne... ni celle de Maxime.
LA MERE
Je croyais qu’il était guéri.
ELLE
D’une crise d’urticaire causée par  les crustacés qu’il avait mangé à Noël.
LA MERE
Ca  me rappelle ce film terrifiant sur le type qui était allergique aux méduses...
ELLE
Il y laissait sa peau... C’était cette garce de fille jalouse de sa mère...
LA MERE
A propos... tu t’entends mieux avec le fils de Maxime ?
ELLE
Oh oui... Il m’a adoptee.  Surtout depuis notre dernière rupture.  Il a pris mon parti, figure-toi  !

LA MERE
  Il est sûrement amoureux de toi.

ELLE
Tu plaisantes ?  Je suis une vieille, pour lui !

LA MERE
Ils en rêvent, des vieilles.  Surtout une vieille comme toi, regarde-toi.  Et Maxime, là-dedans ?
ELLE
Il est un peu jaloux !  (Elle rit). L’autre jour Thomas et moi avons déjeuné ensemble, il paraît qu’il a fait une  tête …

LA MERE
Tu as déjeûné seule avec Thomas ?

ELLE
Oui...  La brouille avait assez duré.  Il fallait trouver un terrain d’entente.  Thomas a été un parfait entremetteur.

LA MERE
Quand meme…. Vous vous disputez souvent !

ELLE
Oui, mais ça ne veut rien dire ! Je l’aime de plus en plus.  Je sens que je m’attache.  Et en même temps, je sens en moi une réticence étrange. 

LA MERE
Une réticence ?
ELLE
Oui, comme si une force en moi m’éloignait de lui.  Et je sens la même réticence chez lui ! 

LA MERE
Et si vous étiez allergiques l’un à l’autre ?
ELLE
Ben voilà, c’est bien la théorie de ce docteur.

LA MERE
Tiens, d’ailleurs, tu ne devais plus revenir le voir ?

ELLE
Oui, il m’avait  sérieusement gonflée.  Mais je crois qu’il a raison.  Maxime supporte mal mon intrusion dans sa vie.

LA MERE
D’habitude, les hommes ne supportent pas de vivre seuls.

ELLE
Lui, oui !  Il s’est arrangé un petit célibat cocon, avec tout le fric qu’il gagne c’est facile, tu sais, de faire repasser ses chemises et livrer un dîner tout prêt.  Maxime est un homme libre.

LA MERE, songeuse
Toi aussi, tu étais une femme libre...  mais aujourd’hui, s’il te quittait...
ELLE
Je n’étais pas une femme libre, j’étais une femme seule.

LA MERE
La différence ?

ELLE
La différence, c’est qu’une femme libre ne se sent jamais seule.

(A  suivre)
_________________________________________________________




Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche