Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 08:24

L’AVEU


Le cabinet du médecin.   ELLE est assise en face du médecin.

LE MEDECIN
Madame Aufray, qu’est-ce qui vous ramène à mon cabinet ?  Je vous ai vue, je crois... (il feuillette un dossier)  le 5 novembre dernier...

ELLE
Tout d’abord, laissez-moi vous féliciter, docteur :  je vous ai envoyé ma mère qui souffrait d’insomnies, et vous lui avez prescrit un traitement qui l’a complètement guérie.

LE MEDECIN, modeste
C’était un cas banal : allergie aux poils de chien.  La santé de Madame votre mère est toujours bonne,  j’espère ?

ELLE
La santé, oui.  Le moral, c’est autre chose.  Quant à moi, depuis ma dernière visite il y a un mois, je ne vais pas mieux.

E MEDECIN
Vous aviez une bonne grippe.  Je vous ai envoyée à mon confrère, le docteur Gabor.  Je vous rappelle que je ne peux rien contre la grippe.

ELLE
Je sais, docteur.  Je n’ai pas la grippe.

LE MEDECIN
Qu’avez-vous ?
ELLE
La même chose que l’année dernière à cette époque : une crise d’urticaire, ou d’éczéma, je sais pas, mais je me gratte.

LE MEDECIN
Voyons voyons... (il regarde son dossier)  A l’époque vous aviez des éruptions eczémateuses sans cause psychosomatique apparente...
(il marmonne) je vous ai ordonné un traitement local.... corticoïde...(nom de médicament incompréhensible)... Le 5 juillet vous êtes revenue me voir et apparemment les éruptions avaient disparu.

ELLE
Exact.

LE MEDECIN
Elles ont repris quand ?

ELLE
Dimanche dernier.

LE MEDECIN
Au même endroit ?

ELLE
Oui.

LE MEDECIN
Bien. Nous allons donc passer au stade thérapeuthique suivant : la recherche des causes psychopathologiques.

ELLE
Mais nous avons déjà passé en revue les causes possibles l’an dernier et on n’en a trouvé aucune !

LE MEDECIN
C’est que nous n’avons pas poussé assez loin l’investigation... ou bien que certains paramètres ont changé... en un an, il s’en passe, des choses...  Excusez ma question, mais... avez-vous opéré des changements dans votre vie depuis un an, madame Aufray ?

ELLE (troublée)
Non... c’est-à-dire oui..., un grand changement, mais pour être précis,  ce chamboulement-là a commencé le jour de ma première visite, le 5 janvier de l’année dernière.

LE MEDECIN
Le 5 janvier ?

ELLE
Oui, le 5 janvier, c’était aussi le jour de la première visite de Maxime Sévère, et ... (elle marque un temps d’hésitation) c’est lui la cause du chamboulement.

(A suivre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche