Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

« L’imagination est plus importante que le savoir » Albert Einstein

LES AMOUREUX DE LA SALLE D'ATTENTE - scène 10

La sale d’attente.
LA DAME, le PETIT HOMME puis MAXIME

DIALOGUE DE SOURDS

La dame a un coup d’oeil vers le petit homme, toujours immobile sur sa chaise.  La sonnerie du portable se fait entendre, elle sursaute et le porte à son oreille.
LA DAME
Allo ?  Chéri ?  Oh mon amour comme tu as été méchant, je ne voulais plus rentrer à la maison du tout, du tout, jamais, tu sais .?  Ton client est parti ?  Ouiiiii ?  Oh, mais c’est que je ne suis pas encore passée... Tu viens me chercher ?  Oh tu es un ange, je le savais bien que tu étais un ange.  Oui, je t’attends, mon amour. (Elle fait des bruits de baisers dans l’appareil puis raccroche.)

LE PETIT HOMME
Les détritus se ramassent à la pelle.

LA DAME (sans le regarder et chantonnant comme pour elle-même)
Les feuilles mortes... (Elle range le portable dans son sac et pousse un cri)
 Ah !  les voilà !  Dans la petite poche intérieure zippée elles étaient... Ca c’est  un raffinement que je n’ai pas encore tout-à-fait intégré dans mon Lady Dior... Chez Vuitton, les poches intérieures ne sont pas zippées, on voit bien ce qu’il y a dedans... Ah mon dieu, et  mon Hubert qui va venir me chercher... Il va être furieux. Je ne vais pas lui dire que je les ai retrouvées.

On entend la sonnette.  Bruit de porte. Voix d’homme.
Entre Maxime Sévère.  Il regarde dans la salle d’attente, semble désorienté.

(A suivre)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article