Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 09:54

Scène XII de la version originale
Résumé des épisodes précédents
Dans  ce bar tranquille où ils ont choisi de se retrouver  pour travailler à leur prochain scénario, YANN et
    CHRIS découvrent que l’intrigue de leur film est peut-être là, sur l’estrade des musiciens.
    Mais la chanteuse et le pianiste ont leur propre histoire qu’ils essaient de garder secrète…
Tout en essayant de percer le secret de la chanteuse et du pianiste, ils s’éloignent peu à peu l’un de l’autre,
entraînés chacun par leurs propres rêves.  Et l’histoire d’amour de ROSE et NAT est près devoler en éclats.

Scène 53
Un autre jour.
YANN,  CHRIS, LE BARMAN


Entre eux, on sent que le coeur n’y est plus.

Le bar de nuit.   Les musiciens  jouent ROSE est sur scène et chante You go to my head dans le micro. Sa voix distille une plainte mélodieuse et pleine de retenue qui charme par sa simplicité. Vêtue de sa robe de scène noire, elle est à nouveau hiératique, diaphane.
Quelques tables sont occupées. CHRIS et YANN sont assis sur le devant de la scène.  Pendant les dernières mesures de la chanson, ils semblent perdus dans la contemplation de ROSE, et ne se parlent pas.  Devant eux, sur la table, un manuscrit.

Le morceau terminé, ROSE salue l’assistance puis se tourne vers ses musiciens, qui se lèvent et saluent légèrement avant de se diriger vers les loges. L’estrade est plongée dans l’ombre tandis que la lumière se fait sur la table où Chris et YANN sont assis.

(Durant cette scène, les figurants des tables voisines vont sortir les uns après les autres du bar. Les musiciens quitteront la scène à leur tour et YANN restera seul avec le barman.)

CHRIS
Voilà.  J’ai réécrit la scène de Rose. Du coup, le pianiste fait vraiment figure de minable. Mais... c’est ce que tu voulais, je crois.  Je pense avoir emprisonné ta pensée dans ces pages.  Comme un papillon léger dont les ailes etc, etc...

YANN
Je ne vois pas pourquoi tu te moques.  Pourquoi sous-estimes-tu ton travail ? Sans toi, il n’y aurait pas de film.

CHRIS
Mais si.  On change de scénariste comme de scripte ou d’assistant. 

YANN
Tu te trompes. Il faut une  vraie communion d’esprit pour travailler avec un scénariste.  Tu es mon double !  Tu trouves les mots et je les transforme en images. La force ou la faiblesse d’un film, c’est son scénario.

CHRIS
OK, OK.  Et  maintenant, tu vas  relire mon script. Et il ne sera pas encore tout-à-fait comme tu voulais…

(A suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche