Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 09:50


(Entre le scénariste et le pianiste, ça devient inquiétant.)

CHRIS
Àrrêtez de me parler de vous et de votre femme.

NAT
Ca ne vous intéresse plus ?

CHRIS
Ca ne m’a intéressé que par politesse.  Je vous ai écouté par politesse. Mais aujourd’hui, j’ai besoin de travailler.  Je n’ai pas envie de parler.

NAT
OK, OK... (il murmure comme pour lui-même)  Par politesse...  Il est en train de me rouler dans la farine, le mec...  Qu’est-ce que je lui ai fait ? Pourquoi il me raconte un bobard ?

CHRIS, qui a entendu
Ca n’est pas un bobard, excusez-moi, mais votre vie ne m’intéresse pas.  Pourquoi m’intéresserait-elle ?

NAT
Parce que vous allez en faire un film.

CHRIS, agacé
Non, non, et non !  Arrêtez de vous faire des idées !  Arrêtez de croire ce que vous a dit ce tordu de barman !....  Nous écrivons une histoire de pianiste et de chanteuse, mais ça n’est pas VOTRE histoire !...  Compris ?

NAT, agité de tics
Du calme.  Ne vous énervez pas.  Il pourrait y avoir des similitudes.

CHRIS
S’il y en a, ce sera PURE COINCIDENCE.  C’est une mention légale.  Vous connaissez ? “Toute ressemblance avec... etc etc... serait pure coïncidence”.  Voilà.

NAT
C’est pour ne pas avoir à nous payer ?

CHRIS, figé
Non mais, alors là, j’aurai tout entendu !

NAT
Oui, comme ça, on prend des idées, on écrit un film, et puis on engage un autre pianiste, et une autre chanteuse, soi-disant que ce ne sont pas le même pianiste, ni la même chanteuse, n’empêche que nous, on se reconnaît, et au final... (il fait un signe des doigts)  le pacson pour l’équipe, et nous autres le vrai pianiste et la vraie chanteuse… du vent ! 
(menaçant)   Hein ?

CHRIS
Vous délirez.

(À suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche