Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 09:23


(YANN et CHRIS  au bord de la crise.)


YANN, rêveur
Ce que j’ai envie de filmer ? C’est l’illusion, le mensonge des apparences.  Je voudrais filmer une histoire et son contraire en même temps, je voudrais montrer un couple qui s’aime et que les spectateurs comprennent qu’ils ne s’aiment pas... tu vois, ce que je veux dire?

CHRIS
S’ils font semblant de s’aimaient, c’est qu’ils se mentent.  S’ils se mentent,   ils ont une raison. Sinon...

YANN
Et pourquoi faudrait-il tout expliquer ?  Tu es trop cartésien. 
(le regardant avec méfiance) 
Je me demande si tu es bien le scénariste qu’il me faut pour cette histoire.

CHRIS, blessé
J’arrête demain, si tu veux.

YANN
En quoi est-ce que tu m’aides ?

Ils se regardent, face à face.

CHRIS
Qu’est-ce que tu veux ?  Que je mette en forme tes pensées, ou que je pense pour toi ?

YANN
On est deux, Chris.  Ne raisonne pas comme si j’étais la tête et toi l’outil.  Non, tu le sais bien : on est deux à inventer une histoire.  C’est TON histoire, autant que la mienne.

CHRIS, découragé
Au départ, c’est notre histoire.  A l’arrivée, ce sera ton histoire.

Silence. YANN regarde CHRIS avec tristesse.

YANN
Et entre les deux ?
CHRIS
Entre les deux...

YANN
Je suis seul. 

(Il se lève, fait quelques pas puis retourne se placer face à CHRIS)

Est-ce que tu connais le poids d’un film ?  C’est lourd, Chris.  Très lourd.

(Il se dirige lentement vers la porte.  Avant de l’atteindre, il se retourne et lance une dernière phrase.)
Si le film est un succès, je le partage avec beaucoup de gens.  Mais si c’est un bide..... qui montre-t-on du doigt ?  .... Je te le demande, Chris :  qui montre-t-on du doigt ?

Il sort en claquant la porte.
(à  suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche