Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus :« Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux diners en ville car c’est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité, jouez la comédie. » Jean-Luc Godard :« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras :« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

MOI JE DIS BRAVO....

… à    ce coquin de  DON JUAN  qui  se lance dans  une déclaration qui a tous les accents de l’amour :
« Don Juan  à  Charlotte
…le ciel m’a conduit ici tout exprès pour empêcher ce mariage et
rendre justice à vos charmes..  car enfin, belle Charlotte, je vous aime de tout mon coeur et il ne tiendra qu’à vous que je vous arrache de ce misérable lieu et que je vous mette dans l’état où
  vous méritez d’être.  Cet amour est bien prompt, sans doute, mais quoi, c’est un effet, Charlotte, de votre grande beauté ;  et l’on vous aime autant en un quart d’heure qu’on feroit une autre en six mois. »
(Molière -  Don Juan)

Mais après tout, pourquoi ne serait-il pas sincère ?  Le nombre des
amours n’altère en rien l’intensité de la flamme, à chaque fois renouvelée.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article