Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 09:19

Scène VI  de la version complète.

RÉSUME DES EPISODES PRECEDENTS

Dans  ce bar tranquille où ils ont choisi de se retrouver une  fois  par semaine pour travailler à leur prochain scénario, YANN et CHRIS découvrent que l’intrigue de leur film est peut-être là,  sur l’estrade des musiciens….
   

Scène  28 -


Le bar de jour.  Le barman lit le journal.  Assise à une table, ROSE est en train d’écrire.  Elle est vêtue d’un imperméable sous lequel on devine sa robe de scène noire. Elle est coiffée et maquillée.
Entre YANN, le réalisateur.  Il hésite sur le pas de la porte en voyant la jeune femme de dos et s’avance vers le bar.

YANN, au barman
Bonjour... 

LE BARMAN, par-dessus son journal
Bonjour monsieur.

ROSE se retourne et le réalisateur la reconnait.  Il parait saisi.

YANN, la saluant
Ah bonjour...

ROSE, se remet à écrire
Bonjour.

Le réalisateur semble embarrassé pour trouver une entrée en matière.  Il  regarde la jeune femme un moment et ne trouvant rien à lui dire, s’adresse au barman.

YANN
Donnez-moi un scotch, s’il vous plait.

LE BARMAN, repliant son journal avec un soupir
Tout de suite.

Il se retourne vers la rangée de bouteilles et fait les gestes rituels. 

ROSE, sans se retourner
Nous sommes dans quel arrondissement, ici ?

LE BARMAN
Huitième.

ROSE
Merci. (Elle  continue à écrire tout en buvant de temps en temps une gorgée de bière.)

YANN, son verre à la main, s’approchant de ROSE
Excusez-moi, vous habitez bien 17 rue Vieille-du-Temple ?

ROSE, surprise, sur un ton hésitant
Oui... Vous savez ça ?

YANN
J’ai peut-être été indiscret, mais j’ai eu l’information par... votre mari... enfin, par mon scénariste qui l’a eue de votre mari.

ROSE
Je n’ai pas de mari.

(à suivre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche