Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 10:09


Le bar, de jour.  CHRIS et NAT sont assis à une table dans des postures assez avachies, comme s’ils venaient de passer des heures à discuter et qu’ils se soient arrêtés de parler, épuisés physiquement et intellectuellement.  Le scénariste fume une cigarette.  NAT a les yeux fermés et la tête appuyée au mur derrière lui.

CHRIS, après une bouffée
Le piano vous a manqué parfois ?

NAT semble n’avoir pas entendu et puis au bout d’un moment il répond sans ouvrir les yeux mais le visage parcouru de tics :

NAT
J’ai passé des années sans piano. 

CHRIS
Ca vous manquait ?

NAT
Je n’y pensais pas.

CHRIS
Je comprends.

NAT, ouvrant les yeux et se redressant
C’est comme...  L’hiver, on ne se dit pas “j’aimerais entendre le cri des hirondelles, oh comme j’aimerais l’entendre, ce long cri, et les voir traverser le ciel comme des flèches noires et brillantes... “ Non, l’hiver il n’y a pas d’hirondelles, on le sait, on n’y pense même pas.

CHRIS
Oui.

NAT
Mais maintenant, le piano...





CHRIS
On ne pourrait plus vous l’enlever...
21
NAT
Et pourtant il faudra bien...

CHRIS
Votre contrat va jusqu’à quelle date ?

NAT
Notre contrat s’arrête le 30 juillet.  Ce jour-là, je perdrai le piano et ma femme.

Un silence.  Le scénariste écrase sa cigarette dans le cendrier et cherche visiblement une phrase de réconfort.  Ne la trouvant pas, il change de tactique.

CHRIS
Vous habitez loin d’ici ?

NAT, surpris, lève la tête et le regarde
Non, pourquoi ?

CHRIS
Pour rien.

NAT
Rue Vieille-du-Temple, au 6ème étage.  C’est délabré.... Il y a un bistrot au rez-de-chaussée, bourré de camés.  C’est pour ça que je n’y vais pas. Je préfère venir là l’après-midi... Et puis ici il y a le piano...

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche