Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 09:51

Où le barman met son grain de sel… )

- LE BARMAN, comme pour lui-même
Jamais j’aurais cru que ces deux-là feraient un tel tabac même quand ils ne jouent pas !

YANN, qui l’a entendu, pointe le doigt vers lui
Apprenez cher ami, que les gens les plus insignifiants ont leur mystère...  Un mystère parfois effrayant...  Il suffit de creuser un peu... Il faut se méfier de tout le monde, vous savez ?  Des gens normaux surtout... Comme vous... (le barman sursaute)...
Comme moi...

LE BARMAN, haussant les épaules
   
Vous êtes quand même bizarres, dans le cinéma.

YANN, se tournant vers le scénariste
Il faut que tu te débrouilles pour demander à NAT ce que fait sa femme pendant la journée... Où ils habitent... Tu comprends ?  Il faut que je la voie vivre hors de ce bar. 

CHRIS
Sans qu’elle le sache ?

YANN
Bien entendu.  Sans qu’elle le sache.

LE BARMAN
Eh, dites, vous n’allez pas semer la pagaille, vous !

YANN, agressif
La pagaille  ?  Qui vous parle de pagaille ?

LE BARMAN
C’est qu’ils ont un contrat, vous savez.

YANN
Oui, et alors ?  Je ne les empêche pas de travailler, que je sache ?
Et puis vous, mêlez-vous de vos affaires, hein ?  Depuis quand les barmen prennent-ils part à la conversation de leurs clients ?  Nous ne sommes pas au café du Commerce, ici...  Qu’avez-vous entendu  au juste  ?

LE BARMAN
Je n’ai rien entendu.

YANN, calmé
C’est bien.  Il n’y avait rien à entendre.
(au scénariste :) N’est-ce pas ?

CHRIS, jouant le jeu
Bien entendu.  Rien.

YANN, s’écartant du bar et arpentant la scène d’un air excédé
Voilà. Et maintenant, où en sommes-nous ?  Nous sommes déconcentrés.
(Se retournant vers les deux hommes et sur un ton rageur)
S’il faut aller travailler ailleurs, nous irons ailleurs !  Ce ne sont pas les bars qui manquent à Paris !

LE BARMAN, faussement détaché
Ni les chanteuses...

YANN,  allant vers le scénariste et l’entraînant vers la sortie
Allez viens !  C’est tout pour ce soir.

LE BARMAN, protocolaire
Monsieur n’oublie pas que le manteau de Monsieur est au vestiaire ...

Le réalisateur revient en arrière, prend son manteau et ressort furieux.

Le barman, resté seul, branche le lecteur de CD et on entend la voix de Billie Holliday chantant “My man”.
LE BARMAN
Ils viennent pour elle...  Et s’ils venaient pour moi, les clients ?  Pourquoi ils viendraient pas pour moi ?


Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche