Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 10:51

Tout n'est pas "rose" dans la vie de NAT...

CHRIS
Votre femme c’est... la chanteuse ?  Rose ?

NAT
Rose, oui.  La secrétaire- chanteuse, comme moi le traducteur -pianiste.

CHRIS, se passe la main sur le front
Bon dieu...

(Le décor a sombré peu à peu dans la pénombre.  La porte s’ouvre et entre le barman.  Celui-ci salue à la cantonnade, passe derrière le bar et allume les lumières de la salle.  Le décor s’illumine brusquement.  Le scénariste se lève pour partir.)

Je reviendrai vous écouter, mon vieux.  Là, je dois partir.

(Il s’avance vers la porte et au moment de l’ouvrir, il lance :)

Vous êtes un artiste, n’oubliez pas ça.  Vous avez tous les droits.  Même celui de marcher dans Paris sans but.  Du moment que le soir, vous donnez du bonheur aux gens.  Hein ?  Allez... salut !

NAT, sans le regarder
Salut.

Le scénariste sort et NAT, quittant l’estrade, va vers le bar.  Il serre la main du barman.

NAT
Sers-moi un américano, tiens.  C’est lui ?  Le type dont tu m’avais parlé ?

LE BARMAN
C’est l’un des deux.

NAT
Je m’en doutais.  Je l’ai senti.

LE BARMAN
Il t’ inquiète ?

NAT, l’air songeur
Non.  Il ne me parait pas inquiétant. (Il réfléchit)  Quoique...   Il pose beaucoup de questions.

LE BARMAN
Sur quoi ?

NAT
Sur moi, sur ma vie. (Criant)  Je déteste qu’on s’occupe de mes affaires !

LE BARMAN
Tu as répondu à ses questions ?

NAT, bourré de tics
Oui !  J’ai répondu !  J’en ai trop dit ! Je suis un con.

LE BARMAN, crachant dans un verre avant de l’essuyer
Trop parler nuit.

NAT, éclatant de rire
Je m’en fous ! Je lui ai raconté des bobards.

LE BARMAN
Ben alors, tout va bien...   De toute façon, c’est pas lui qui s’intéresse à ROSE, c’est l’autre.

NAT
Il a qu’à venir me voir.  Je vais lui faire une coupe en règle.

LE BARMAN, tournant le dos
Il y loin de la coupe aux lèvres.
'
(À  suivre)





Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche