Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ROSE AUTOUR DE MINUIT - Scène 13

Questions sur un regard


Ils règlent l’addition et prennent congé du barman.  Au moment de sortir, le réalisateur se retourne vers le fond de la salle et fixe l’estrade vide.

YANN
Est-elle capable de souffrir ?  Et si ses yeux, quand elle souffre, gardaient toujours cette indifférence ?  L’indifférence, à l’écran, peut passer pour de la souffrance, non ? 

CHRIS
Dans un regard vide, le spectateur met ce qu’il veut.

YANN, soudain frappé par la justesse de la remarque
Ce serait la négation de l’acteur ?

CHRIS
De l’acteur qui surjoue, oui. Il vaut mieux encore qu’il n’exprime rien.

YANN
C’était la théorie de Bunuel.  Mais ce n’est pas la mienne.  L’acteur, derrière son regard indifférent, doit ressentir la douleur dans son âme.  Sinon, il ne touchera personne. 

LE BARMAN
Moi, je me souviens de Gabin, et bien Gabin, il avait toujours la même expression et tantôt elle faisait rire, tantôt elle faisait pleurer.  Comment vous expliquez ça, dans le métier ?

YANN
On ne l’explique pas, mon ami...  on ne l’explique pas. 

LE BARMAN, sentencieux
Ah, il y a loin de la coupe aux lèvres !

YANN, sans comprendre
Allez, au lit, le petit !   (au barman)  Bonsoir, buvez-en une dernière à  ma santé ! à jeudi !


Il donne une tape sur l’épaule du scénariste et ils sortent.
Le barman hausse les épaules et se sert une coupe de champagne.


(Le rideau tombe sur la fin de cette scène. A suivre.)











Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article