Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 14:13

 

On espérait bien que cette nouvelle année serait l’année de la délivrance.  Il semble bien que non. Nous n’avons pas fini de cheminer dans les sables mouvants d’un virus dont on ne sait toujours rien, sinon qu’il résiste à tous les protocoles sanitaires, à tous les couvre-feu, à tous les confinements.

Donc , difficile de commencer 2021 sur une note optimiste  sans passer pour un Seguéla de la Santé.

Evitons donc le sujet et parlons d’une pandémie artistique qui réjouit le monde entier : la photo.  Pas celle qui inonde nos smart  phones, oubliée dès le lendemain.

Celles qui ont été les témoins d’une minute d’éternité, capturées par des artistes « historiens de l’instant », comme disait Camus des journalistes.

Rien de plus réconfortant que d’égrener ces souvenirs sur papier glacé du temps où l’on ne portait pas de masques.

 

 

PHOTO GENIE

 

2021 LA TRAVERSEE DU DESERT

Cap d’Antibes , février 1926

La salle de restaurant s’est vidée peu à peu.

Un couple s’attarde encore , savourant l’euphorie de ce moment entre ciel et mer.

Leur table, face à la Méditerranée, montre qu’ils ont déjà pris leur café après quelques verres d’un bordeaux  peut-être millésimé.

La salle du restaurant Eden-Roc, d’une belle ordonnance et d’une élégance intemporelle, semble  être le lieu de rendez-vous d’une clientèle éprise de perfection . Le couple est  silencieux, ils se sont pris la main, et restent encore immobiles, les yeux dans les yeux.

Ils sont tous deux d’une élégance discrète, la femme est d’une grande beauté.

Soudain, l’homme se lève, il a un appareil photo autour du cou.

« Où  vas-tu ?

«  Je ne suis pas loin.

« On part déjà ?

«  Non, je vais te prendre de dos.

« Oh, je t’en prie.

« C’est si beau.  Je vois la pointe du cap Ferrat au loin, dans une mer qui scintille de mille feux...

« Tu n’avais qu’à te retourner pour avoir la vue !

«  Impossible ! En face, j’avais ton visage, une vue imprenable !

« Je peux avoir un autre café ?   Je n’ai pas envie de m’en aller.

« Moi non plus. Mais viens, j’ai rendu ce moment éternel.

 

Jacques-Henri LARTIGUE n’avait que huit ans lorsqu’il reçut de son père son premier appareil photographique en 1902. Ce fut le début d’une carrière  ininterrompue, menée de front avec la peinture et l’écriture.  Mais la photo, et elle seule, le rendit célèbre, tardivement, alors qu’il avait  69 ans.

C’est lors d’une exposition de quelques-uns de ses clichés au MoMa de New York, que le magazine Life  lui consacre un portfolio. Coup du hasard, ce numéro annonce  la mort du président J.F.Kennedy.  Le numéro fait le tour du monde et, du jour au lendemain, Lartigue devient l’un des plus  grands noms de la photographie.

Il épouse la fille d’André Messager, Madeleine dite Bibi, en 1919 et leur union, qui dura jusqu’en 1931 , fut comme en témoigne  la photo ci-dessus, une longue lune de miel .

Trois femmes se partagèrent ensuite la vie  de ce dilettante  au coeur léger, heureux dans le luxe comme dans l’adversité, adulé des stars comme des gens de la rue et  capable de fixer  à jamais l’envol d’un regard ou la tristesse d’un sourire.

Il laisse quelque cent mille clichés, et la totalité de son oeuvre photographique à l’Etat par une donation de son vivant en 1979.

Lartigue est mort à 92 ans à Nice, sereinement, comme il avait vécu. C’était un homme d’une légèreté exemplaire, ce qui évite bien des désillusions.

 

Miss Comédie

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche