Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 10:15
LA  VICTOIRE DE JAIN

 

Victoire de la Musique 2017, c’est elle. JAIN, petite française née à Toulouse mais grande voyageuse,  auteur-compositrice et interprète de deux albums depuis 2015 , déjà  convoitée par les organisateurs de concerts  du monde entier.

Ce soir-là,  elle eut tout de suite l’adhésion du public qui enchaîna avec elle ce cri « OU-I ! » qui semblait être le refrain de la chanson   MAKEBA,  aux paroles insaisissables.

 

C’était le même élan du public  que pour « Allumez le feu », sauf que les années ont simplifié le texte. Et pour ce qui est de la voix, elle n’arrivait  pas vraiment à couvrir le tumulte.   Autour de la chanteuse,  la même machine de guerre que pour une rock star confirmée :   orchestre  symphonique avec violons, doublé de l’arsenal de percussions arabes, guitares électriques, effets acoustiques.

Il parait que tout cela est réglé par ordinateur.

 

Jain s’agite dans son faisceau de lumière mais si sa voix est à peine perceptible,  on sent que c’est elle qui mène le jeu.

Le public acclame. Au final, c’est Jain qui obtient la Victoire, elle seule, le spectacle est Sa décision, Son travail, Son talent, Son acharnement.

On connaissait déjà la grande cavalerie  des concerts de Johnny, Sardou, Mylène Farmer, et les groupes anglais.

Mais l’essentiel, c’était leur voix et leurs textes.

Le changement est allé très vite, seuls les ados ont vu venir le vent avec les CD et dans les discothèques.

Nous, on continuera à aimer Nino Ferrer ou Barbara mais à la maison.

 

Pour les concerts, il faudra se former le goût  à la nouvelle beatmania, pas désagréable, d’ailleurs.

J’ai été fascinée par le show de Jain sur mon écran.

  

 

En tout cas, pour elle, c’est parti.  Les fans  l’ont déjà adoptée telle qu’elle est,  pas vraiment belle, look petite fille modèle mais pas top-modèle, petite robe noire à col Claudine, « (pour contraster avec sa musique » c’est ce qu’on appelle son identité visuelle -  coefficient 10 dans l’examen de passage..

En la voyant, j’ai pensé  à Edith Piaf, toute menue toute seule sur le grand plateau nu,  seule  avec sa voix. L’ovation  du public  était assourdissante.

Mais c’était il y a longtemps.  Et  c’est bien  normal que les temps changent.  Comme le chantait Léo Ferré, « chacun son tour d’aller au bal »...

C’est la fin des chansons d’amour, dpmmage.

 

 

Regardez-la sur YouTube, remporter sa Victoire de la musique tambour battant.

 

Miss Comédie

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche