Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2017 1 06 /11 /novembre /2017 18:33
LE MYSTÈRE D'ALEXIS MICHALIK

 

 

Bizarrement, ce n'est pas avec ce visage d'acteur shakespearien que MICHALIK a séduit tout Paris. Mais il écrit et met en scène des histoires aussi belles que lui.

 

Depuis septembre 2016  EDMOND fait le plein au théâtre du Palais-Royal, INTRA MUROS à la Pépinière, LE PORTEUR D’HISTOIRE au théâtre des Béliers… trois créations d’Alexis Michalik, trois succès simultanés, c’est rare.

         Toutes les bonnes fées se sont penchées sur son berceau pour lui donner beauté, talent et succès, amour aussi, j’espère mais n’en doutons pas.

Il a eu déjà la reconnaissance de la critique, l’adhésion du public et aujourd’hui encore, je lis un grand article sur lui dans le JDD – (très bien écrit par Barbara Théat...- nom prédestiné ?  sauf qu'elle  lui  octroie  trois Césars à la place de trois Molières… rectifions vite !)

 

Que de louanges ! Je sais, Alexis Michalik est conscient de sa chance et  garde les yeux ouverts sur la fragilité de l’avenir. 

Maintenant qu’il s’apprête à passer derrière la caméra pour diriger la version cinéma de sa pièce EDMOND,  on ne peut s’empêcher de trembler… et si le cercle magique n’opérait plus ?

 

Alexis Michalik a beaucoup voyagé, paraît-il.  Profitant de cet instant fugitif où le temps suspend son vol, entre deux projets, entre deux amours peut-être, il a parcouru l’Indonésie, le Mexique, la Grèce, le Portugal, s’immergeant dans   la culture  des territoires inconnus, en quête  de quelque histoire invraisemblable  pour nous étonner  encore.

 

Dans ses spectacles il n'y a pas de stars. Ses comédiens sont des inconnus magnifiques qui brûlent les planches.  On en oublie les têtes d'affiche, seul compte  l'histoire et les mots qui la racontent.

 

Son secret appartient à tout le monde : garder  un  regard d’enfant émerveillé par l’inconnu, le mystère, la fusion du vrai et du faux.

 Fermer les yeux, rêvasser et partir sur les sentiers de l’imaginaire vers des régions où tout est possible.

Ce secret,  il faut être un Michalik pour savoir le  formuler et il n'y a que le théâtre pour le rendre si proche et si magique à la fois.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gael Deroche 12/11/2017 23:02

Bonjour
Je suis le chargé de communication de la pièce de théâtre (comédie dramatique) :
"Une envie de tuer sur le bout de la langue" de Xavier Durringer,

Comment peut on vous joindre ?

Gael Deroche

Miss Comédie 13/11/2017 12:06

Bonjour Gaël, vous pouvez me joindre sur mon site
Bonne journée,
Miss Comédie

  • Miss Comédie
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir.

Albert Camus
 «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.»

Jean-Luc Godard :
« Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. »

Marguerite Duras :
« Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »
  • Le théâtre, le cinéma et la littérature racontent des histoires faussement imaginaires dont nous sommes les héros sans le vouloir. Albert Camus «Je donne au théâtre un temps que je refuse avec obstination aux dîners en ville car c'est le lieu de la vérité. Pour vivre dans la vérité , jouez la comédie.» Jean-Luc Godard : « Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, vous faites un téléfilm. » Marguerite Duras : « Ecrire, c’est ne pas parler, c’est se taire, c’est hurler en silence. »

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche