Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 17:58
LA ROQUE D'ANTHERON 2016

 

©oup de coeur : concert du 8 août 2016

 

THARAUD PUREMENT ET SIMPLEMENT

 

Pur et simple, inspiré seulement par la musique de Bach, tel  nous apparaît   Alexandre Tharaud ce soir à la Roque d’Anthéron.

Ce n’est pas la rigueur mathématique de Gould, c’est la juste restitution de la note, claire et nette, comme l’a écrite le compositeur.

 

Les Variations Golberg sont un exercice de haute voltige auquel s’attelent nombre de pianistes confirmés, chacun à sa manière.  Trente  trois morceaux dont le premier et le dernier sont identiques :   un aria pianissimo, langoureux pourrait-on dire s’il ne s’agissait pas d’une œuvre presque sacrée.

Entre les deux, chaque variation allant  de l’adagio à l’allegro nous emmènent tour à tour du calme à la tempête.

Tharaud  garde le cap dans cet océan de caprices, il ne cède à aucune tentation de dérive,  chaque note reçoit sa frappe propre, détachée des autres, pleine de son sens harmonique, sans affect ajouté -  Bach exige  une exécution spartiate.

Tharaud joue comme il respire, sans mouvements d’épaule, hochements de tête, d’effets de poignets.

    Du côté du public c’est le recueillement absolu.  Combien sommes-nous ? Six cents ? Huit cents ?  Une heure et quelques minutes passent dans un silence attentif, sans une minute d’ennui.  Cela tient à la diversité étourdissante de l’œuvre, où l’on retrouve tous les charmes mystérieux  de l’écriture de Jean Sébastien Bach, mais aussi à l’exécution envoûtante de Tharaud qui, les yeux fermés, le visage levé, nous emmène dans sa jubilation intérieure.

 

 

 

 

 

 

 

 

LA ROQUE D'ANTHERON 2016

2ème coup de coeur : Concert du 10 août 2016

 

LUGANSKY,  INTENSEMENT

Point culminant  de La Roque d’Anthéron, le flamboyant NicolaÎ Lugansky a mis ce soir  le feu aux gradins.  Pas seulement parce qu’il est beau comme Bowie, mais par son pouvoir émotionnel sur le public .

 Il aime venir jouer à la Roque d’Anthéron et pour ceux qui l’ont suivi depuis ses débuts Il est chaque année plus convaincant.  Chaque année plus étonnant.

Il parcourt le monde, de concert en concert et ses apparitions sont partout des moments de grâce.

 Il peut tout jouer, il joue tout, de Chopin à Prokofiev, Debussy, Rachmaninov – son maître, son père spirituel.

Il les aime tous, il plonge à la recherche de leur moi profond, il les ressuscite.

Ce soir, il débute par César Frank, malicieusement, l’air de ne pas y toucher, comme pour dire « voyez-vous ce soir j’ai décidé d’être sage », juste agile sur le clavier, sans trop d’impulsions.

Mais la suite nous bouleverse. Les impromptus de Schubert, on les connaît, ce sont des merveilles, bien  sûr, mais nous les entendons ici pour la première fois.

L’émotion est là, le cœur, la douleur de Schubert s’exhale sous les doigts légers de Lugansky, on se demande pourquoi  aujourd’hui  il se passe quelque chose.

Son visage est serein, il se laisse regarder, on ne s’en prive pas… Il se tient droit,  détaché du clavier d’où sort, comme par miracle, la musique la plus volupueuse comme la plus déchaînée.

 

Il a gardé pour la fin Six Moments musicaux de Rachmaninov, pleins de fougue romantique  qui ont soulevé le public d’un élan de reconnaissance frénétique.

Généreux, il nous offre cinq rappels tout aussi intenses.

On peut difficilement rester dans la sobriété lorsqu’on parle de Nicolaï Lugansky…

 

 

D’autres grands interprètes se produiront encore au festival de La Roque d’anthéron, jusqu’au 18 août .

 

Miss Comédie

 

        

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Miss Comédie - dans Coup de coeur
commenter cet article

commentaires

  • Miss Comédie
  • Miss Comédie c’est moi, Barbara Laurent-Ogier. 
Mes initiales m’ont récemment fait bifurquer.  De comédienne- auteur dramatique,  je suis devenue  blogueuse, ça élargit considérablement la cible.
  • Miss Comédie c’est moi, Barbara Laurent-Ogier. Mes initiales m’ont récemment fait bifurquer. De comédienne- auteur dramatique, je suis devenue blogueuse, ça élargit considérablement la cible.

Si vous aimez mon blog, vous aimerez mes livres:

- Sa lente traversée du mois d'aout

- Les bals de Douvres

- La dictée de Bunuel

- Collisions d'étoiles

Aux éditions le Manuscrit.

Recherche